TEST: 2245

Nicusor Dan suspend la plupart des plans de développement urbain

Par Grégory Rateau | Publié le 26/02/2021 à 00:00 | Mis à jour le 26/02/2021 à 08:46
Photo : Nicusor Dan Facebook Page
nicusor dan supension PUZ

Le Conseil général de Bucarest a déposé pour le 26 février une décision de suspension des plans de développement urbain de zone (PUZ) dans cinq des six secteurs de la ville.

 

Cette mesure a suscité de nombreuses inquiétudes chez les promoteurs locaux qui voient leurs projets en péril. Les autorités locales accorderont de nouveaux permis de construire dans la ville sur la base du plan général de développement urbain (PUG) approuvé en 2000, a expliqué le maire de Bucarest, Nicusor Dan, qui a rédigé la décision sur l'ordre du jour du conseil municipal.

Plus aucun permis de construire ne sera délivré pour des zones utilisées comme parcs ou autres espaces verts, a-t-il souligné, rappelant la logique de la proposition: mettre fin aux irrégularités autorisées par les PUZ.

Cette décision n'entravera pas les investissements majeurs, a ajouté Nicusor Dan, cité par Economica.net, expliquant que les projets d'utilité publique comme les écoles ou les jardins d'enfants ont déjà obtenu des permis de construire basés sur les PUZ ou se verront délivrer des documents PUZ spéciaux au cas par cas.

Cependant, ses déclarations n'ont pas répondu aux nombreuses questions et inquiétudes des développeurs selon lesquelles la mesure pourrait avoir un impact grave sur leurs activités.

La suspension des PUZ envisagée par la mairie de Bucarest pourrait entraîner le report ou l'annulation de plus de 3 milliards d'euros d'investissements, a averti l'Association roumaine des investisseurs immobiliers (AREI), citée par G4media.ro.

L'organisation a souligné le manque de communication de la mairie qui envoie de fait un message négatif à la fois aux entreprises opérant en Roumanie et à celles qui prospectent actuellement à travers tout le pays pour de futurs investissements.

Avec un total de plus de 3,5 milliards d'euros d'investissements dans des projets de grande envergure dont la livraison est prévue entre 2020 et 2023, le marché immobilier n'est pas le seul marché impacté par l'éventuelle suspension des PUZ, souligne le Bucarest Real Estate Club.

Ce type de décision administrative manquant de transparence envoie un signal négatif et méfiant aux entreprises dans tous les domaines d'activité, a averti l'association.

 

 

 

 

 

 

source

Sur le même sujet
grégory rateau

Grégory Rateau

Rédacteur en chef et directeur du média LePetitJournal.com/Bucarest, ancien chroniqueur à RRI, poète et écrivain
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'éditon Bucarest.

À lire sur votre édition locale