TEST: 2245

Les premiers vaccins COVID-19 pour le premier trimestre 2021

Par Grégory Rateau | Publié le 05/11/2020 à 00:00 | Mis à jour le 05/11/2020 à 00:00
Photo : Presidency.ro
klaus iohannis premiers vaccins COVID-19 premier trimestre 2021

Les autorités roumaines s'attendent à ce que le premier lot de vaccins COVID-19 arrive en Roumanie au premier trimestre de 2021, a déclaré le président Klaus Iohannis. Selon lui, la Roumanie devrait recevoir plus de 10 millions de doses de vaccins de ceux qui ont été contractés par la Commission européenne.



«Nous espérons tous qu'un vaccin COVID-19 efficace sera développé le plus tôt possible, et les efforts déployés au niveau international confirment le désir de chacun d'avoir ce vaccin. La Roumanie fait partie des accords conclus par la Commission européenne pour l'approvisionnement en vaccins COVID-19 lorsqu'ils seront disponibles, et notre pays disposera d'une allocation de plus de 10 millions de doses de vaccins », a déclaré Iohannis mardi 3 novembre, après une réunion avec des spécialistes de la santé.

"En raison de la demande mondiale extrêmement élevée et de la capacité de production plutôt faible, le vaccin atteindra les pays européens par étapes. Nous prévoyons que le premier lot arrivera en Roumanie, dans le scénario le plus favorable, au premier trimestre de l'année prochaine", a-t-il ajouté.

Tous les États européens recevront des vaccins COVID-19 en même temps, a également expliqué le président roumain.

Les agents de santé et les personnes appartenant à des groupes à haut risque seront les premiers à recevoir le vaccin une fois qu'il arrivera en Roumanie. La vaccination de l'ensemble de la population commencera au printemps, au plus tôt, a également déclaré Iohannis.

La Roumanie doit se préparer pour le moment où le vaccin COVID-19 arrive dans le pays et élaborer un plan d'action efficace pour l'ensemble du système de santé, «du médecin de famille au niveau hospitalier». Les autorités doivent créer les centres de vaccination et les médecins de famille doivent être bien formés.

«Le ministre de la Santé m'a montré la stratégie de vaccination anti-COVID en Roumanie, les plates-formes vaccinales, le cadre juridique, ainsi que la façon dont le programme national et les étapes de vaccination, et le réseau de stockage et de distribution seront organisés. Tous ces aspects sont très importants et sont également en cours d'analyse au niveau européen car le nouveau vaccin nécessite des conditions de transport et de stockage spéciales », a déclaré Klaus Iohannis.

Le développement d'un ou plusieurs vaccins contre le COVID-19 sera essentiel pour le contrôle de la pandémie et la reprise économique, a également déclaré le président roumain. Mais, jusque-là, "il est impératif de respecter avec un maximum de responsabilité toutes les mesures de protection et de prévention", a-t-il ajouté.

Dans des nouvelles connexes, Alexandru Rafila, représentant de la Roumanie à l'Organisation mondiale de la santé et candidat du Parti social-démocrate (PSD) aux prochaines élections générales, a déclaré que, très probablement, cinq millions de Roumains recevraient le vaccin COVID-19 d'ici l'été prochain, selon News.ro. Selon lui, la Roumanie doit commencer le plus tôt possible à organiser une grande campagne de vaccination.

Rafila a également déclaré qu'un "effort sans précédent" a été fait dans la recherche et le financement pour développer un vaccin COVID-19 et que trois de ces vaccins sont actuellement en études avancées. L'un d'eux devrait recevoir une autorisation de mise sur le marché d'ici la fin de cette année ou au cours du premier mois de l'année prochaine, après quoi deux autres vaccins seront mis en place sur le march

 

 

 

 

 

 

 

 

 

source

grégory rateau

Grégory Rateau

Rédacteur en chef et directeur du média LePetitJournal.com/Bucarest, ancien chroniqueur à RRI, poète et écrivain
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'éditon Bucarest.

À lire sur votre édition locale