TEST: 2245

"Le pays de Buzău" pourrait devenir un géoparc mondial de l'UNESCO

Par Grégory Rateau | Publié le 04/02/2021 à 00:00 | Mis à jour le 07/02/2021 à 11:20
Photo : Ținutul Buzăului Association
Unesco pays de Buzau géoparc

"Le pays de Buzău" (Ținutul Buzăului) en Roumanie est en passe de devenir un géoparc mondial de l'UNESCO, ce qui signifie qu'il serait reconnu comme un territoire aux valeurs naturelles et culturelles d'importance internationale. En décembre 2020, l'Association Ținutul Buzăului a envoyé à Paris le dossier des 18 communes qui constituent le territoire en question, pour être évalué par les spécialistes de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO).

 

Les experts de l'UNESCO doivent évaluer le dossier cette année, en tenant compte de la diversité géologique et culturelle de la région, selon un communiqué de presse. Dans le même temps, des évaluateurs indépendants de l'Union internationale des sciences géologiques analyseront à leur tour la diversité géologique du territoire et son importance mondiale.

Pendant le processus d'évaluation, deux spécialistes internationaux de différents pays passeront trois jours sur le territoire et l'évalueront, découvrant par là-même, les lieux, les habitants et les valeurs locales. Pour obtenir le statut de Global Geopark, ce territoire devra répondre à 99 des 101 critères en vigueur.

"Avec l'octroi de ce titre de l'UNESCO, le pays de Buzău sera considéré comme un" Parc global ", où le patrimoine naturel et culturel sera utilisé pour soutenir les communautés de la région. Fondamentalement, il deviendra un territoire de développement durable dont les valeurs et les réalisations seront reconnues par l'UNESCO, et cela apportera de nombreux avantages, au-delà de l'exposition mondiale », a déclaré Răzvan-Gabriel Popa, directeur exécutif de l'Association Ținutul Buzăului et coordinateur de cette initiative de certification internationale.

Ce territoire comprend plusieurs sites touristiques déjà célèbres, tels que les volcans boueux, les flammes éternelles, les dômes de sel ou les Trovants d'Ulmet. En obtenant le statut de géoparc de l'UNESCO, la zone deviendra un territoire internationalement reconnu, promu par l'UNESCO, ainsi que par le réseau européen et mondial des géoparcs. Dans le même temps, le statut de Global Geopark attirera les touristes et aura le potentiel de convaincre les entrepreneurs d'investir dans le tourisme alternatif, l'agrotourisme, le tourisme culturel ou d'aventure.

L'association Ținutul Buzăului assurera la gestion du géoparc, avec le soutien de ses partenaires, dont le conseil de la région de Buzău et l'université de Bucarest, un conseil scientifique et un conseil consultatif.

"Le pays de Buzău" disposera d'un budget pluriannuel pour ce projet, les fonds étant fournis par le conseil de la région de Buzău et par l'association Ținutul Buzăului. D'autres sources de revenus, telles que les parrainages, les dons ou les revenus provenant de la vente de produits sous la marque Ținutul Buzăului, viendront s'ajouter au budget du Géoparc.

À l'heure actuelle, il existe 161 géoparcs mondiaux UNESCO dans 44 pays, selon les informations officielles. Le géoparc roumain de Ţara Haţegului figure également sur cette liste.

 

 

 

 

 

 

 

 

source

grégory rateau

Grégory Rateau

Rédacteur en chef et directeur du média LePetitJournal.com/Bucarest, ancien chroniqueur à RRI, poète et écrivain
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'éditon Bucarest.

À lire sur votre édition locale