TEST: 2245

Le nouveau premier ministre de la Roumanie pourrait être?

Par Grégory Rateau | Publié le 10/12/2020 à 14:08 | Mis à jour le 10/12/2020 à 14:16
Photo : Gov.ro
nouveau premier ministre roumanie

Le président roumain Klaus Iohannis et le chef du Parti national libéral (PNL), l'ancien Premier ministre Ludovic Orban, auraient accepté de nommer le ministre libéral des Finances Florin Citu pour diriger le nouveau gouvernement de centre-droit qui a pris forme juste après les élections législatives du 6 décembre dernier.

 

Ludovic Orban et Florin Citu ont tous deux eu des réunions séparées avec le président Klaus Iohannis le mercredi 6 décembre. Après ces réunions, Orban a présenté la proposition aux autres dirigeants du PNL afin d'obtenir leur approbation, a rapporté G4Media.ro.

Les dirigeants libéraux ont approuvé la nomination de Citu. Ils ont également accepté de soutenir Orban à la présidence de la Chambre des députés. Orban, qui dirige un gouvernement libéral avec le soutien de la minorité au Parlement depuis novembre 2019, a démissionné le lundi 7 décembre après la défaite de son parti aux élections législatives. Il a laissé entendre qu'il n'essaierait pas d'obtenir une nouvelle nomination au poste de Premier ministre, mais a déclaré qu'il s'impliquerait dans les négociations pour la création d'une coalition au pouvoir de centre-droit.

Le PNL, qui a recueilli un peu plus de 25% des voix dimanche, s'associera à l'alliance USR-PLUS (15%) et à l'Union démocrate hongroise (UDMR) pour former un nouveau gouvernement, laissant le Parti social-démocrate (PSD), qui a obtenu un score de près de 30% aux élections, dans l'opposition. Les libéraux ont exclu de mener des négociations avec le PSD et l’Alliance pour l’unité des Roumains (AUR), un parti nationaliste qui a remporté 9% des voix aux élections. Orban a dû se retirer pour rendre cette coalition possible, car les dirigeants de l'USR-PLUS ont déclaré qu'ils ne voulaient pas faire partie d'un gouvernement dirigé par lui. Cependant, les libéraux conserveront probablement le siège de premier ministre. Le parti avait trois candidats potentiels à ce poste: le ministre de la Défense Nicoale Ciuca, qui a succédé en tant que Premier ministre par intérim après la démission d'Orban, le ministre des finances Florin Citu et le ministre des fonds de l'UE, Marcel Bolos. Cependant, les dirigeants de l'USR-PLUS et les organisations civiques se sont opposés à la nomination d'un militaire (Ciuca est un général à la retraite et ancien chef de l'armée roumaine) comme Premier ministre. Ludovic Orban aurait raconté à ses collègues du parti comment lui et le président Klaus Iohannis avaient convenu de nommer Florin Citu au poste de Premier ministre. Iohannis, qui est un ancien enseignant, aurait dit à Orban qu'ils devraient chacun écrire sur une feuille de papier le nom d'un PM potentiel, puis comparer leurs notes. Selon Orban, ils ont tous deux écrit le même nom: Florin Citu, a rapporté G4Media.ro. Le président du Conseil national des sociaux-démocrates, Vasile Dincu, soutient que la nomination de Citu n’est «pas sérieuse» et qu’elle représente une stratégie pour détourner l’attention tout en préparant un autre candidat dans les coulisses, selon Digi24.ro.

 

 

 

 

 

 

 

 

source

grégory rateau

Grégory Rateau

Rédacteur en chef et directeur du média LePetitJournal.com/Bucarest, ancien chroniqueur à RRI, poète et écrivain
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'éditon Bucarest.

À lire sur votre édition locale