Le festival Afterhills à Iasi cible 200 000 visiteurs pour cette année

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 11/06/2019 à 00:00 | Mis à jour le 11/06/2019 à 00:00
Photo : Pixabay.com
concert festival Afterhills Iasi cible 200 000 visiteurs 2019

Le festival de musique Afterhills à Iasi, pour sa troisième édition cette année, a changé de format et vise 200 000 visiteurs après un investissement de 3 millions d'euros en 2019, a informé le quotidien Ziarul Financiar.

 



L’événement a attiré plus de 100 000 spectateurs en quatre jours l’an dernier. Cette fois-ci, les organisateurs ont divisé le festival en deux week-ends, réunis par un intermezzo, qui vise à animer «la ville des sept collines» pendant une semaine entière.



Le festival a lieu cette année à Dobrovat, à 20 km de Iasi, la plus grande ville du nord-est de la Roumanie.



«Nous ne voulons pas être le plus grand festival, nous voulons être les plus aimé», a déclaré Ovidiu Biber, l'un des fondateurs de Afterhills, avant la troisième édition du festival.



«Par exemple, en termes de produits alimentaires, nous voulons amener des producteurs locaux, des producteurs authentiques, nous pensons même apporter quelque chose de la République de Moldavie», a-t-il expliqué. Il serait beaucoup plus facile d'introduire les chaînes de restauration rapide, mais cela tuerait l'authenticité, a-t-il déclaré.



Les Afterhills de l’année dernière ont duré quatre jours, mais les organisateurs ont choisi une autre approche: du 23 août au 1er septembre, le festival sera divisé en deux week-ends, réunis par un pont appelé intermezzo. La formation du premier week-end comprendra donc les artistes: Rita Ora, Don Diablo, Quintino et Sam Feldt, tandis que Morcheeba, Faithless DJ Set et Gareth Emery seront sur la liste pour le deuxième week-end.

 

 

 

 

 

 

 

source

lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'édition Bucarest.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale