TEST: 2245

Le Brexit aura un impact marginal sur l'économie de la Roumanie

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 03/02/2020 à 00:00 | Mis à jour le 03/02/2020 à 08:11
Photo : Facebook
brexit impact sur l'économie roumaine et les roumains

Le retrait du Royaume-Uni de l'Union européenne n'affectera que marginalement l'économie locale, car le Royaume-Uni est le neuvième partenaire commercial de la Roumanie et seulement la dixième source d'investissement étranger direct dans le pays (données de 2018), selon une analyse du fournisseur local d'informations commerciales KeysFin.

 

 

 

 

Plus de 457 000 ressortissants roumains vivent au Royaume-Uni et plus de 95% d'entre eux ont déjà demandé le programme de règlement de l'UE qui leur permet de continuer à vivre et à travailler dans le pays après que la Grande-Bretagne ait quitté l'Union européenne (UE).

 

Les exportations de la Roumanie vers la Grande-Bretagne ont atteint 2,9 milliards d'euros en 2018 tandis que les importations étaient de 1,7 milliard d'euros. Les investissements directs britanniques en Roumanie s'élevaient à 1,7 milliard d'euros fin 2018, et environ 1300 entreprises roumaines étaient contrôlées par des investisseurs britanniques (plus de 50% des participations), avec un chiffre d'affaires d'environ 20 milliards de RON (4,2 milliards d'euros) en 2018, toujours selon les données compilées par KeysFin.



«En termes d'échanges, les liens relativement faibles avec le Royaume-Uni placent la Roumanie parmi les économies européennes les plus protégées de l'impact direct du Brexit. Cependant, l'un des principaux risques économiques que KeysFin souligne serait la contagion qui pourrait être générée par un processus incontrôlé de sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne. Malgré la probabilité minimale que nous accordons à ce scénario, ce qui n'est pas souhaitable pour les deux parties, l'impact sur les marchés financiers pourrait être majeur ", a déclaré Roxana Popescu, directrice générale de KeysFin.



Contrairement à l'impact économique modéré, l'impact sur les Roumains travaillant au Royaume-Uni pourrait être significatif, toujours selon l'analyse. Les négociations entre l'UE et le Royaume-Uni sur la libre circulation des personnes continueront d'être l'un des problèmes les plus sensibles, avec la libre circulation des marchandises.

 

«Le premier élément que je voudrais mentionner, qui concerne beaucoup de nos concitoyens, est que rien ne change dans le régime de la libre circulation, au moins jusqu'au 31 décembre. Les mêmes types de documents sont requis pour entrer au Royaume-Uni, respectivement en Roumanie une carte d'identité ou un passeport », a déclaré l'ambassadeur de Roumanie au Royaume-Uni, Dan Mihalache, dans une interview à la radio publique roumaine.



«Quant à rester au Royaume-Uni, respectivement les avantages - le droit au travail, le droit à l'aide sociale - j'encourage tous ceux qui veulent s'installer ici à demander le «statut d'établissement » ou «pré-installé». Pour être clair, il s'agit d'un type de résidence. Le statut de résident "installé'' s'applique à ceux qui sont déjà au Royaume-Uni depuis cinq ans, tandis que le statut préétabli s'applique à ceux qui n'ont pas encore atteint l'âge de cinq ans et qui, après cinq ans de séjour au Royaume-Uni, pourront demander également le statut de résident », a expliqué l'ambassadeur.



Plus de 435 000 Roumains ont déjà demandé le programme de règlement de l'UE, exprimant leur intention de rester au Royaume-Uni après le Brexit, selon les statistiques officielles à la fin de décembre 2019. Les Roumains sont ainsi le deuxième groupe de citoyens de l'UE qui ont demandé ce programme après les Polonais (512 000 candidatures).



Au total, les autorités britanniques ont reçu plus de 2,75 millions de demandes à la fin de 2019, dont 2,45 millions avaient déjà été traitées, 58% des demandeurs bénéficiant du statut d'établissement et 41% du statut pré-réglé, selon les statistiques du ministère de l'Intérieur.



Les Roumains qui n'ont pas encore demandé le programme de règlement de l'UE peuvent le faire même après le Brexit, jusqu'au 30 juin 2021, selon l'ambassade de Roumanie au Royaume-Uni.



Roumains - le plus grand groupe de ressortissants non britanniques à Londres.



Environ 457 000 ressortissants roumains vivent au Royaume-Uni, selon les données de l'Office for National Statistics (ONS) publiées en novembre 2019. Les Roumains représentent ainsi près de 0,7% de la population totale (65,8 millions) et 7,35% au total soit un nombre de ressortissants non britanniques de 6,2 millions.



Les Roumains vivant et travaillant au Royaume-Uni représentent environ 2,4% de la population résidente de la Roumanie et 5% de la population active de la Roumanie. Leur nombre est similaire à la population de la zone métropolitaine de Iasi, la deuxième plus importante de Roumanie.



Les Polonais constituent le plus grand groupe de ressortissants non britanniques au Royaume-Uni, avec 902 000 personnes (1,37% de la population totale et 14,5% de la population non britannique). Les Indiens sont troisièmes (351 000), suivis des Irlandais (322 000) et des Italiens (297 000). Plus de 200 000 Portugais et Lituaniens vivent également au Royaume-Uni.

 

 

 

 

 

source

 

 

lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'éditon Bucarest.

À lire sur votre édition locale