TEST: 2245

L’agence fiscale roumaine va vérifier Uber et Taxify

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 29/03/2019 à 00:00 | Mis à jour le 29/03/2019 à 00:00
uber taxify roumanie agence fiscale vérification

L’agence fiscale roumaine ANAF s’apprête à vérifier les collaborateurs d’Uber et Taxify. Un document officiel du ministère des Finances rédigé au début du mois montre que l'ANAF prépare des «contrôles anti-fraude» visant les conducteurs travaillant avec Uber et Taxify, a rapporté Profit.ro.

 



Le document révèle que «des mesures ont été prises au niveau de l'Agence nationale de l'administration fiscale (ANAF) pour identifier les collaborateurs d'entités facilitant les services de covoiturage, et les données obtenues seront analysées afin de déclencher des contrôles anti-fraude et de vérifier la circonstances dans lesquelles ils opèrent et évaluent les conséquences possibles de nature fiscale, contraventionnelle ou criminelle. "



Cela intervient à un moment où le gouvernement roumain préparerait une ordonnance d'urgence autorisant la police à imposer de lourdes amendes aux conducteurs offrant des services de transport sans permis, dès la première infraction. Cela entraînerait la disparition de services de transport alternatifs tels que Uber et Taxify. Les entreprises de covoiturage ont réagi à cette information et publié une déclaration commune dans laquelle elles ont demandé au gouvernement de reporter à plus tard une éventuelle décision qui aurait un impact négatif sur ce secteur en pleine croissance.



Pendant ce temps, le Sénat a déjà adopté un projet de loi visant à réglementer les services de covoiturage en Roumanie.

 

 

 

 

 

 

source : https://www.romania-insider.com/anaf-checks-uber-taxify-media

lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'éditon Bucarest.

À lire sur votre édition locale