La Roumanie va acheter des tentes et du matériel pour accueillir plus de réfugiés

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 27/09/2022 à 00:00 | Mis à jour le 27/09/2022 à 00:00
La Roumanie va acheter des tentes et du matériel pour accueillir plus de réfugiés

La Roumanie envisage d'acheter des tentes et des équipements nécessaires pour des dizaines de millions d'euros, anticipant une augmentation du nombre de réfugiés, notamment en cas "d'accident nucléaire à la centrale nucléaire de Zaporizhzhia".

 

L'État roumain se prépare à la possibilité que la guerre de la Russie contre l'Ukraine entraîne une augmentation du nombre de réfugiés du pays voisin et envisage de se procurer des tentes et de l'équipement pour leur hébergement par le biais d'un accord-cadre d'une durée de 2 ans (Profit .ro).

Ainsi, l'agence nationale des réserves de l'Etat (ANRSPS) a lancé une vente aux enchères pour acheter des milliers de tentes et des centaines de milliers de lits, matelas, couvertures, draps, sacs de couchage et autres articles de ce type.

La valeur totale de l'accord-cadre est estimée entre un minimum de près de 206 millions de RON (40 millions d'euros) et un maximum de plus de 411 millions de RON (80 millions d'euros). La date limite d'envoi des offres est le 24 octobre.

"Pour une intervention opérationnelle afin de protéger la population réfugiée, il est nécessaire d'acheter un forfait campement pour les interventions opérationnelles (...)", est-il indiqué dans un document de l'agence nationale des réserves de l'État.

 

 

 

 

 

 

source

lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
1 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

ZEBULON mar 27/09/2022 - 13:13

 Pendant qu'ils y sont, ne pas oublier le kit magique qui permet d'empêcher les radiations de venir elles aussi se réfugier en Roumanie!

Répondre

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'édition Bucarest.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale