La Roumanie n'a rempli que 42% de ses entrepôts de stockage de gaz pour l'hiver

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 04/07/2022 à 00:00 | Mis à jour le 04/07/2022 à 00:00
Photo : Anita starzycka / Pixabay
mine-g0c00c9f89_640

La Roumanie a rempli un peu plus de 40% de ses entrepôts de stockage de gaz naturel, malgré de grandes inquiétudes liées à la perturbation de l'approvisionnement en gaz naturel russe pour la saison hivernale, a annoncé le quotidien Ziarul Financiar, ajoutant que la Pologne, par exemple, a déjà rempli tous ses entrepôts.

 

La Roumanie, deuxième producteur de gaz naturel de l'Union européenne, dispose d'une capacité de stockage souterrain relativement faible, d'environ 3 milliards de mètres cubes.

Avec un hiver difficile qui s'annonce, le stockage à temps des dépôts souterrains est un filet de sécurité dans le contexte de la guerre en Ukraine.


"Nous allons stocker plus de gaz cette année. Nous sommes prudents", assure Volker Raffel, PDG d'E.ON Roumanie, société d'approvisionnement dans l'industrie du gaz, spécialisée dans la fourniture de gaz naturel.

"La volatilité des prix restera constante. Ainsi, le rôle du stockage de gaz naturel sera de plus en plus important", a déclaré Eric Stab, président et chef de la direction d'ENGIE Roumanie, la plus grande société locale de distribution de gaz naturel.

À l'heure actuelle, cependant, les gisements souterrains de la Roumanie ne sont remplis qu'à environ 42 %, la moyenne de l'UE étant de 58 %, tandis que la Pologne, par exemple, a stocké déjà 97% de sa capacité maximale.

La Roumanie vise un taux de remplissage de seulement 80% d'ici novembre.

 

 

 

source

lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'édition Bucarest.

À lire sur votre édition locale