La Roumanie exclut l'Espagne de la «liste jaune»

Par Grégory Rateau | Publié le 11/08/2020 à 10:14 | Mis à jour le 11/08/2020 à 10:26
La Roumanie exclut l'Espagne de la «liste jaune» covid-19 pandémie

L'Institut national roumain de santé publique a mis à jour la «liste jaune» des pays à risque épidémiologique majeur en raison du nombre élevé de cas d'infection à coronavirus, ajoutant l'Espagne à cette liste, le matin du 10 août. La décision a pris par surprise les différentes compagnies aériennes et les quelques touristes qui sont partis en vacances en Espagne.



G4Media.ro citant des sources proches du dossier a déclaré que le gouvernement avait l'intention de revoir la mesure annoncée par l'autorité sanitaire (INPS).

CDC: 20000 décès supplémentaires aux États-Unis dus au COVID-19 dans les trois prochaines semaines

Et en effet, un communiqué de presse publié par le Comité national des situations d’urgence (CNSU) sous la supervision du gouvernement a retiré l’Espagne de la liste un peu plus tard dans la nuit du même jour.

Le CNSU a également déplacé la décision de mettre à jour la «liste jaune» de l'INSP au CNSU.

Lors de la publication de ces décisions, «toutes les implications sur la santé publique seront prises en compte et les aspects socio-économiques générés par l'introduction de la mesure de quarantaine seront également analysés», a souligné le CNSU.

Si la situation l'exige, la décision de mettre en quarantaine les citoyens rentrant en Roumanie peut être prise pour certaines zones ou régions administratives dans des États à haut risque épidémiologique, par opposition à des pays entiers auparavant.

 

 

 

 

source

grégory rateau

Grégory Rateau

Rédacteur en chef et directeur du média LePetitJournal.com/Bucarest, ancien chroniqueur à RRI et écrivain
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'édition Bucarest.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale