Mardi 22 septembre 2020

La Roumanie exclut l'Espagne de la «liste jaune»

Par Grégory Rateau | Publié le 11/08/2020 à 10:14 | Mis à jour le 11/08/2020 à 10:26
La Roumanie exclut l'Espagne de la «liste jaune» covid-19 pandémie

L'Institut national roumain de santé publique a mis à jour la «liste jaune» des pays à risque épidémiologique majeur en raison du nombre élevé de cas d'infection à coronavirus, ajoutant l'Espagne à cette liste, le matin du 10 août. La décision a pris par surprise les différentes compagnies aériennes et les quelques touristes qui sont partis en vacances en Espagne.



G4Media.ro citant des sources proches du dossier a déclaré que le gouvernement avait l'intention de revoir la mesure annoncée par l'autorité sanitaire (INPS).

CDC: 20000 décès supplémentaires aux États-Unis dus au COVID-19 dans les trois prochaines semaines

Et en effet, un communiqué de presse publié par le Comité national des situations d’urgence (CNSU) sous la supervision du gouvernement a retiré l’Espagne de la liste un peu plus tard dans la nuit du même jour.

Le CNSU a également déplacé la décision de mettre à jour la «liste jaune» de l'INSP au CNSU.

Lors de la publication de ces décisions, «toutes les implications sur la santé publique seront prises en compte et les aspects socio-économiques générés par l'introduction de la mesure de quarantaine seront également analysés», a souligné le CNSU.

Si la situation l'exige, la décision de mettre en quarantaine les citoyens rentrant en Roumanie peut être prise pour certaines zones ou régions administratives dans des États à haut risque épidémiologique, par opposition à des pays entiers auparavant.

 

 

 

 

source

grégory rateau

Grégory Rateau

Rédacteur en chef du site lepetitjournal.com/Bucarest, chroniqueur à Radio Roumanie Internationale et écrivain
0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

INTERVIEW

Tilla Rudel, nouvelle directrice de l'Institut français de Timișoara

Cette semaine notre rédaction est allée du côté de Timișoara, une ville que nous affectionnons tout particulièrement, pour vous présenter la nouvelle directrice de l'Institut français de Timișoara, Ma