TEST: 2245

Kovesi classée deuxième au poste de procureur européen

Par Grégory Rateau | Publié le 22/02/2019 à 00:00 | Mis à jour le 22/02/2019 à 08:08
Photo : Shutterstock
Kovesi loupe poste procureur européen au profit d'un français

Laura Codruta Kovesi, ancienne procureur en chef de la Direction nationale anti-corruption de Roumanie (DNA), s'est classée deuxième dans le processus de sélection de procureur général du Parquet européen (Procureur européen) après le vote lors de la réunion du Coreper II au Conseil européen du 20 février.

 
 
 
 
 
Coreper représente le comité des représentants permanents des gouvernements des États membres auprès de l'Union européenne. Le Coreper est composé des représentants permanents de chaque État membre.
 
 
Chaque représentant a voté pour les trois candidats au poste, sur la base d’un système de points. Le candidat français Jean-François Bohnert est arrivé en tête avec 50 points. Kovesi s'est classée deuxième, à égalité avec l'Allemand Andres Ritter, ayant chacun reçu respectivement 29 points.
 
 
La candidate roumaine a été désignée comme favorite après que le comité de sélection ait formulé sa recommandation au Parlement européen.
 
 
L'étape suivante du processus de sélection du procureur général de l'OEPP consiste à auditionner les trois candidats lors d'une réunion conjointe de la commission des libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures (LIBE) et de la commission du contrôle budgétaire du Parlement européen (CONT). Seuls les membres de la commission LIBE voteront après.
 
 
Si l'ordre des candidats change après le vote de la commission LIBE, des négociations devraient avoir lieu entre le Parlement européen et le Conseil de l'UE, selon Adevarul. Les négociations se dérouleraient sous la présidence finlandaise du Conseil de l'Union européenne, a annoncé Rfi.ro. Bien que la Roumanie ait exercé jusqu'en juillet la présidence du Conseil de l'UE, il a été décidé qu'elle ne devrait pas avoir de pouvoir de négociation dans cette affaire car elle avait un intérêt direct dans la question. Le candidat choisi par les États membres en accord avec les membres du Parlement européen sera nommé après une décision des ministres européens de la justice et un vote du Parlement européen.
 
 
Des sources diplomatiques ont déclaré à Adevarul que la Roumanie avait attribué à Kovesi le score minimum et au candidat français le score maximum. Le ministre de la Justice, Tudorel Toader, avait d'ailleurs précédemment déclaré qu'il ferait de son mieux pour empêcher Kovesi d'être nommée à la tête de l'OEPP. La section roumaine en charge d'enquêter les magistrats nouvellement créée en Roumanie a demandé à Kovesi de se présenter à un interrogatoire suite à une plainte déposée par l’homme d’affaires en fuite Sebastian Ghita.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
grégory rateau

Grégory Rateau

Rédacteur en chef et directeur du média LePetitJournal.com/Bucarest, ancien chroniqueur à RRI, poète et écrivain
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'éditon Bucarest.

À lire sur votre édition locale