Festival du film documentaire et des droits de l'homme One World Romania à Timișoara

Par ARTA GRAFICA | Publié le 10/10/2022 à 00:00 | Mis à jour le 10/10/2022 à 00:00
Photo : OWR Facebook page
Festival du film documentaire et des droits de l'homme One World Romania à Timișoara

Le festival du film documentaire et des droits de l'homme One World Romania arrive à Timișoara, du 13 au 16 octobre, avec une série de projections dédiée au public local et deux événements satellites, après une édition réunissant plus de 60 longs métrages internationaux, moyens métrages, et des courts métrages, et ayant eu lieu à Bucarest au mois de mai dernier.

 

"Nous nous réunissons pour suivre des histoires sur des sujets qui comptent, en gardant à l'esprit le thème de la 15e édition du festival : l'interaction entre l'homme et l'environnement, qu'il soit naturel ou construit, abordant de manière holistique la notion d'écologie, à la fois du point de vue de l'individu et de l'environnement dans lequel nous vivons. Nous couvrons également la migration, la diversité, la tolérance, la justice et comment la justice peut nous aider à réguler un système économique durable, ainsi que l'impact que les emplois et les activités économiques ont sur l'environnement, notre mental santé, et notre santé physique », déclarent les organisateurs.

Le festival se déroulera selon le programme suivant :

Le jeudi 13 octobre au Victoria Cinema

18:30 You Are Ceaușescu To Me – Projection suivie d'une séance de questions-réponses avec le réalisateur Sebastian Mihăilescu

21:00 Apprivoiser le jardin

Le vendredi 14 octobre, au Centre FABER

18:00 Eat Your Catfish - Projection suivie d'une séance de questions-réponses avec Zoltan Szoverdfi Szep, personne de soutien de l'association Ceva De Spus (Something To Say), et Elisabeta Moldovan

20:00 A.I. at War - Projection suivie d'un Q&A avec Radu Ticiu (Coder Dojo)

Le samedi 15 octobre, au Centre FABER

18:00 Flee - Projection suivie d'un Q&A avec Andre Rădulescu (Identity Education)

20h30 Soy Libre – Projection suivie d'un Q&A avec la réalisatrice Laure Portier

Le dimanche 16 octobre, au Centre FABER

18:00 Cette pluie ne s'arrêtera jamais - Projection suivie d'une séance de questions-réponses avec le HCR et Anabella Costache (LOGS)

20:30 Blanc sur blanc - Projection suivie d'un Q&A avec Cornel Coco Gălescu, alpiniste

Toutes les projections sont sous-titrées en roumain et en anglais.

Les billets ont déjà été mis en vente et sont disponibles ici et sur les lieux du festival avant les projections.

Deux événements satellites sont prévus, comme suit :

Le vendredi 14 octobre, à l'Université des Arts et du Design

15:30 Tourner un film avec un réfugié

Il s'agit d'une projection d'une série de films qui sont le résultat d'un projet pilote réalisé en 2019-2021, dont le but était de soutenir les étudiants en cinéma de l'Université nationale des arts théâtraux et cinématographiques I.L. Caragiale (UNATC) tout au long du processus artistique de réalisation d'un documentaire et de les rapprocher de la communauté des réfugiés en Roumanie.

Seize étudiants ont été sélectionnés pour participer au projet et ont été répartis en plusieurs équipes, combinant diverses compétences en réalisation, montage, scénarisation, son et photographie : Bogdan Balla, Lucia Chicoș, Andreea Chiper, Paul Chirilă, Alexandra Diaconu, Gabriel Durlan, Teona Galgoțiu, Ioana Iordache, Andrei Lăcraru, Teodora Leu, Ilinca Miroșanu, Ștefan Pârlog, Cristina Popa, Letiția Popa, Ana Preda et Codrin Vasile.

Ils ont réalisé 5 films sur la vie d'Ammar de Syrie, Z. de Syrie, Amer Abdo de Syrie, Aime du Congo et Fatima d'Afghanistan.

Le projet a été réalisé avec le soutien financier du HCR - Agence des Nations Unies pour les réfugiés, en partenariat avec l'UNATC à Bucarest et le centre de création cinématographique PERIPHERIE à Paris, et a été coordonné par One World Romania.

Les mentors qui ont guidé les étudiants étaient les cinéastes confirmés tels que Vanina Vignal, Adina Pintilie et Ivana Mladenović.

Le samedi 15 octobre, au Centre FABER

16h00 Exposition et débat sur les médecins réfugiés en Roumanie

Le HCR Roumanie a collaboré avec la photographe Horia Manolache pour produire l'exposition de photographies Médecins réfugiés en Roumanie qui comprend les histoires de huit réfugiés travaillant dans le système médical roumain.

Le débat se déroulera en présence d'une équipe de médecins impliqués dans le projet.

L'entrée à ces deux événements est gratuite.

 

 

 

 

 

source : communiqué du festival

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'édition Bucarest.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale