TEST: 2245

Étude sur le secteur de l'agriculture en Roumanie

Par Grégory Rateau | Publié le 10/05/2019 à 00:00 | Mis à jour le 10/05/2019 à 00:00
Photo : Pixabay.com
agriculture roumanie étude

Plus de 70% des Roumains ne travailleraient pas dans l'agriculture, mais plus de la moitié (64%) considèrent que le rôle de l'agriculture est essentiel ou important, selon une étude en ligne commandée par World Vision Romania et citée par News.ro.

 



"Plus du tiers (35,23%) des Roumains qui utilisent Internet croient que l'agriculture joue un rôle essentiel dans notre pays et 29,16% pensent que le rôle de ce secteur est important mais que son impact diminue, selon l'enquête", selon le communiqué de presse



Parmi les personnes travaillant dans l'agriculture ou envisageant de trouver un emploi dans ce secteur, près de 41% sont attirées par l'horticulture et plus d'un tiers considèrent que le métier d'apiculteur est attrayant. Pendant ce temps, un peu plus de 27% préfèrent l'aménagement paysager.



La même étude a également révélé que plus des trois quarts (76,85%) des personnes qui travaillent ou voudraient travailler dans le secteur agricole souhaiteraient exercer l'activité choisie en tant qu'entrepreneurs.



Plus du tiers des répondants estiment que les travailleurs agricoles n’ont pas besoin de trop d’éducation. Selon eux, il n’est pas nécessaire que ces travailleurs obtiennent leur diplôme au collège ou dans une école professionnelle.



L’agriculture joue un rôle très important dans l’économie roumaine. Par exemple, la production agricole du pays a atteint 17,5 milliards d’euros en 2017, soit 4% de la production agricole totale de l’Union européenne (UE), ce qui place la Roumanie au 8e rang des plus grandes puissances agricoles d’Europe.

 

 

 

 

 

 

source

grégory rateau

Grégory Rateau

Rédacteur en chef et directeur du média LePetitJournal.com/Bucarest, ancien chroniqueur à RRI, poète et écrivain
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'éditon Bucarest.

À lire sur votre édition locale