TEST: 2245

Des concerts à Bucarest marqueront la Journée du souvenir de l'Holocauste

Par ARTA GRAFICA | Publié le 26/01/2022 à 00:00 | Mis à jour le 26/01/2022 à 07:30
concerts la Journée du souvenir de l'Holocauste bucarest

La Journée du souvenir de l'Holocauste, la commémoration du 27 janvier consacrée aux victimes de l'Holocauste, sera marquée par deux concerts à l'Athénée de Bucarest.

 

Les deux concerts sont prévus les 27 et 28 janvier.

Le George Enescu Philharmonic, dirigé par le chef d'orchestre et compositeur israélien Yoav Talmi, interprétera les réflexions de Dachau de Talmi, une élégie pour cordes, timbales et accordéon. Le programme comprend également le Concerto pour piano n° 20 en ré mineur, K. 466 de Wolfgang Amadeus Mozart, avec Dimitri Malignan en soliste, et la Symphonie n° 2 en ré majeur, op. 36.

Dachau Reflections a été créée en septembre 1997, interprétée par l'Orchestre philharmonique de Bergen en Norvège, sous la direction de Yoav Talmi. Il a depuis été interprété par plus de 20 orchestres aux États-Unis, au Canada, en Norvège, en Pologne, en France, aux Pays-Bas, en Lettonie, en Israël, en Grèce, en Argentine, au Pérou et au Costa Rica.

«Lors de la composition de l'Élégie, j'ai conçu un collage d'images alternant du passé au présent. Ainsi, on peut entendre une chanson du ghetto juif (Sous le ciel étoilé) interprétée de loin par un quatuor à cordes, ainsi que la Sarabande pour violoncelle seul de Bach. Un thème des Kindertotenlieder de Gustav Mahler ouvre la pièce. Un autre thème de la même œuvre est cité vers la fin, comme un postlude de silence et d'acceptation. Les sons de l'accordéon rappellent quelqu'un jeté de la rue dans le ghetto. L'élégie a été écrite en 1997, partiellement en Israël, partiellement à San Diego, et elle est dédiée à mes grands-parents, que je n'ai jamais rencontrés », a expliqué le compositeur.

Les billets sont disponibles à la billetterie de l'Athénée ou en ligne, sur le site internet de l'institution.

 

 

 

 

source

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'éditon Bucarest.

À lire sur votre édition locale