Déficit de main-d'œuvre dans l'industrie hôtelière de la côte de la mer Noire

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 06/05/2022 à 00:00 | Mis à jour le 06/05/2022 à 00:00
Déficit main-d'œuvre industrie hôtelière côte de la mer Noire

Le déficit de main-d'œuvre dans l'industrie hôtelière de la côte de la mer Noire dépasse les 10 000 travailleurs, a déclaré la présidente honoraire de l'association des employeurs RESTO Constanţa, Corina Martin, ajoutant que des offres ont été lancées auprès des réfugiés ukrainiens pour pourvoir aux postes vacants.

 

Les associations professionnelles estiment le déficit de main-d'œuvre pour l'ensemble du pays à 50 000, selon Observatornews.ro.

De nombreux hôtels et restaurants au bord de mer risquent d'ouvrir plus tard ou même de rester fermés cette année pour cette raison.

L'industrie HoReCa manque de cuisiniers, de serveurs, de serveuses et de barmans. C'est la raison pour laquelle les travailleurs étrangers sont très demandés durant cette période.

"La pénurie de main-d'œuvre est l'un des gros problèmes [...] en général, dans l'industrie hôtelière, en Roumanie et, en particulier, sur la côte [de la mer Noire] - où nous avons une saison courte. Cela rend le personnel HoReCa moins intéressé à travailler pendant deux ou trois mois, de façon saisonnière, et donc des salaires plus élevés doivent être payés pour attirer la main-d'œuvre », a expliqué Corina Martin, citée par News.ro.

De nombreux anciens employés d'HoReCa ont développé des carrières dans d'autres industries pendant la pandémie, a-t-elle ajouté.

 

 

 

 

 

 

source

lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'éditon Bucarest.

À lire sur votre édition locale