Le Gouvernement roumain ouvre un nouvel appel à projets pour le tourisme culturel

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 05/05/2022 à 00:00 | Mis à jour le 05/05/2022 à 00:00
Photo : Photo de Julia Volk provenant de Pexels
pexels-julia-volk-5273517(1)

Le ministère des Investissements et des Projets européens a lancé le 3 mai dernier un nouvel appel à projets dans le cadre du programme prévoyant la "promotion des 12 itinéraires touristiques/culturels, Composante 11 - Tourisme et culture" dans le cadre du Plan national de relance et de résilience (PNRR) de la Roumanie.

 

Apparemment, les projets soumis lors du premier appel ne couvraient pas tous les itinéraires les plus représentatifs.

La composante du PNRR dispose d'un budget de 105,3 millions d'euros. Un premier appel a été ouvert entre le 25 février et le 20 mars, à la suite duquel le ministère a jugé nécessaire d'ouvrir un nouvel appel pour occuper respectivement les places restantes disponibles au sein des itinéraires touristiques/culturels, car "les 12 itinéraires touristiques/culturels doivent être représentatifs pour tout le pays."

"Le patrimoine culturel de la Roumanie est une valeur importante qui nous appartient à tous et sur laquelle il faut capitaliser pour créer des emplois, en particulier dans les zones rurales", a déclaré le ministre par intérim Marcel Boloş (News.ro).

"J'espère qu'à travers ce nouvel appel, nous aurons plus de propositions d'objectifs pour la restauration des forts et églises romains, et pour la promotion des monastères, forteresses, châteaux et villages traditionnels, et d'autres objectifs sur les 12 itinéraires importants pour la promotion culturelle tourisme en Roumanie », a-t-il ajouté.

 

 

 

 

 

 

 

source

lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'éditon Bucarest.

À lire sur votre édition locale