TEST: 2245

CORRUPTION: Lettre ouverte des représentants de la société civile

Par Grégory Rateau | Publié le 13/11/2020 à 00:00 | Mis à jour le 13/11/2020 à 00:00
Photo : Wikipedia
Lettre ouverte société civile corruption roumanie

Une lettre ouverte signée par 50 universitaires et représentants de la société civile décrit plusieurs mesures destinées à réformer le système qui «au cours des 30 dernières années a permis à une armée d'imposteurs de s'emparer du pays».



La lettre, présentée par G4media.ro, arrive trois semaines avant les élections législatives, prévues pour le 6 décembre. Elle s’adresse aux «futurs sénateurs et députés de la Roumanie».

La lettre demande aux futurs parlementaires d'expliquer ce qu'ils envisagent de faire au cours de leurs mandats pour débarrasser la vie publique et les institutions étatiques de ceux qui ont forgé leurs diplômes de toute pièce, plagié leurs thèses, des «personnes dépourvues de qualifications et de compétences valables».

Les signataires de la lettre demandent la création d'un registre national des diplômes qui comprendrait une base de données électronique de tous les diplômes délivrés en Roumanie à partir de 1990. Il inclurait les diplômes d'études secondaires, supérieures et postuniversitaires. La base de données serait accessible en ligne à toute personne intéressée.

Une autre mesure proposée est d’obliger tous les employés des institutions de l’État à déclarer, sous la responsabilité légale, que leurs diplômes sont authentiques.

Une troisième proposition consiste à supprimer le doctorat. complément financier reçu par toutes les personnes employées dans le secteur public, à l'exception de celles travaillant dans l'éducation, la recherche, la culture et la santé. La mesure vise à «arrêter l'inflation des doctorats, des diplômes obtenus par des personnes exerçant des professions non pertinentes par rapport à un tel titre académique. »

La mise à disposition du public des CV des employés du secteur public occupant des postes de direction et la rédaction d'un statut du dignitaire, similaire au statut des fonctionnaires et décrivant les normes d'éthique et d'intégrité, sont les autres mesures proposées.

 

 

 

 

 

 

Source

grégory rateau

Grégory Rateau

Rédacteur en chef et directeur du média LePetitJournal.com/Bucarest, ancien chroniqueur à RRI, poète et écrivain
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'éditon Bucarest.

À lire sur votre édition locale