TEST: 2245

Les autorités essayent de trouver plus de lits en soins intensifs

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 14/04/2021 à 00:00 | Mis à jour le 14/04/2021 à 12:39
Photo : Cor Gaasbeek / Pixabay
Un lit de soins intensifs en Roumanie

Huit lits en soins intensifs ne sont plus disponibles après la panne d'oxygène qui a eu lieu à l'unité mobile de soins intensifs mise en place pour étendre la capacité de l'hôpital Victor Babeş à Bucarest. Trois patients sont décédés le 12 avril après que l'alimentation en oxygène de l'unité mobile de soins intensifs a cessé de fonctionner.

 

«Nous travaillons pour trouver des solutions pour les lits de soins intensifs […] Nous ne pouvons pas utiliser tous les lits de soins intensifs pour traiter les patients coronavirus car nous aurions des problèmes avec les autres urgences», a déclaré Arafat, le chef Département des situations d'urgence (DSU), lors d'une conférence de presse tenue après la panne d'oxygène de Victor Babeş.

Arafat a déclaré que le nombre de lits disponibles changeait constamment, mais qu'il était faible

La panne de lundi à l'unité mobile de soins intensifs Victor Babeş met une pression supplémentaire sur le système de santé à un moment où le pays voit un nombre élevé de patients Covid-19 admis dans les USI. Le 11 avril, 1 531 patients atteints de Covid-19 ont été admis dans des unités de soins intensifs du pays, le nombre le plus élevé signalé depuis le début de la pandémie. Le lundi 12 avril, le nombre était de 1529.

Les autorités ont fixé un objectif de 1 600 lits de soins intensifs pour les patients atteints de Covid-19

Le week-end dernier, l'hôpital orthopédique Foisor de Bucarest a été évacué pour faire place aux patients Covid-19. La décision a été prise car aucun lit de soins intensifs n'était disponible dans la ville et après que de nombreux patients ont été envoyés dans d'autres hôpitaux du pays. L'hôpital dispose de 20 lits de soins intensifs et de 200 autres lits où les patients peuvent recevoir de l'oxygène. Les patients de l'hôpital ont été transférés dans d'autres unités médicales.

«La pression sur les hôpitaux est très grande; la pression sur les unités de soins intensifs est très grande. Nous avons tous besoin d'aider, et c'est pourquoi j'ai dit que la campagne de vaccination était la seule solution», a déclaré le Premier ministre Florin Cîţu.

«Nous continuerons d'allouer des ressources et nous essaierons d'avoir plus de lits de soins intensifs, comme je l'ai demandé il y a deux mois, car nous luttons toujours contre la pandémie. Nous ne pouvons garantir que de tels accidents ne se produiront plus. Mais pour faire en sorte que quelque chose comme ça ne se reproduise plus, nous devons avoir une campagne de vaccination réussie. Les deux vont de pair », a déclaré le Premier ministre.

 

 

 

source

lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'éditon Bucarest.

À lire sur votre édition locale