Mercredi 20 novembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Guide Vert Michelin : Adamclisi et les régions viticoles de Dobroudja

Par Escapades en Roumanie | Publié le 27/09/2019 à 00:00 | Mis à jour le 27/09/2019 à 07:06
Photo : Pixabay / Madalina Gogoasa
dobrogea-3735795_1280

Le début de l’automne est la période idéale pour une randonnée dans les régions viticoles de la Roumanie, à la découverte d’intéressants vestiges antiques d’une grande importance pour l’histoire et la formation du peuple roumain. La tradition de la culture de la vigne et de la production du vin existe depuis plus de 2 500 ans sur ces territoires, étant fortement liée à la présence des Daces dans cette région. L’itinéraire que nous vous proposons suit la route DN3 entre la commune d’Ostrov et la ville de Murfatlar, dans le département de Constanța.

 

La région vitivinicole des Terrasses du Danube

Situés dans le Sud-Est du pays, les vignobles de cette région sont renommés pour la production du raisin et de vins de qualité rouges et blancs (secs et demi-secs). Parmi ses cépages, on retrouve notamment le Riesling Italien, le Sauvignon, le Muscat Ottonel (pour les blancs) et le Cabernet Sauvignon, le Merlot, le Syrach (pour les vins  rouges). Dans la commune d’Ostrov et aux alentours, vous pourrez découvrir de beaux établissements vinicoles et des caves à vin.

 

Le Monastère « La Grotte de St-André » (Peștera Sfântului Andrei)

Après avoir quitté la commune d’Ostrov, tout en suivant la route DN3, à proximité de la commune Ion Corvin, vous prenez la route 223 vers le Sud, pour atteindre le Monastère « La grotte de St-André ». On raconte qu’ici se trouvait le refuge de l’apôtre André - le Saint Patron de la Roumanie - celui qui a amené la foi chrétienne dans cette région. Le monastère a été bâti et réaménagé au 20e siècle autour de la grotte dont le clocher rappelle les premiers endroits d’adoration chrétienne. 

adamclisi-roumanie-tourisme

 

 

Adamclisi et le monument de Tropeum Traiani     

Dans le département de Constanța, sur la route nationale DN3, à 60 km à l'Ouest de la ville de Constanța, se trouve la commune d’Adamclisi. Le nom provient d’« Adam Kilisesi/Adam Kilisse » qui signifie en turc la « Maison d’Adam » - ayant comme interprétation symbolique l’«Eglise de l’Homme ».  

C’est ici que vous découvrirez l’imposant monument romain « Tropaeum Traiani » qui fut érigé en l’honneur de l’empereur romain Trajan, entre 106 et 109 apr. J.-C. Le monument fut construit pour commémorer la victoire des Romains dans la guerre de 101-102 apr. J.-C. contre les Daces (guidés par le roi Décébale), considérée parmi les plus importantes des guerres daciques de Trajan. 

adamclisi-roumanie-tourisme

 

Les premières fouilles archéologiques ont été réalisées dans cette zone en 1882 par Grigore Tocilescu, membre de l’Académie Roumaine et important historien et archéologue roumain. Le monument, dans sa variante actuelle, a été reconstruit par une équipe d’archéologues en 1977.

adamclisi-roumanie-tourisme

 

Il est composé d'un socle cylindrique reposant sur plusieurs niveaux circulaires, couvert par un toit conique formé d’écailles de pierres rangées de façon concentrique. Le toit est dominé par une suprastructure hexagonale, au sommet de laquelle se trouve le trophée à deux faces – ayant 10,75 m de hauteur, qui représente une armure portant quatre boucliers. À la base du trophée on remarque la représentation des captifs. L’inscription en latin de la partie hexagonale du monument rappelle la victoire de Nerva Trajan Augustus, dédiée à Mars – le dieu romain de la guerre. Les 54 métopes originales (dalles rectangulaires ayant entre 1,48 et 11,49 m de hauteur) du monument représentaient les légions romaines au combat, il en reste encore 48 aujourd'hui.

adamclisi-roumanie-tourisme

 

Le Complexe Archéologique de Tropeum Traiani comprend aussi les traces d’un monument/autel funéraire dédié aux plus des 3 500 soldats romains morts à la guerre.

À environ 2 km à l'Ouest du Monument Triomphal, sur le site d’un ancien village Gèto-Dace, vous découvrirez la forteresse romaine construite par Trajan. Celle-ci a été mentionnée pour la première fois en 170 apr. J.-C., étant réhabilitée, selon quelques sources historiques, pendant les temps de Constantin Ier. Vers les 5e-6e siècles, la vieille forteresse devient aussi un important centre religieux dont témoigne la présence de ses sept basiliques dont cinq situées à l’intérieur. Ici on remarque aussi la présence de deux baptysterium, parmi les éléments découverts.

Le complexe d’Adamclisi comprend aussi un musée lapidaire, ouvert en 1977, qui présente une multitude de vestiges archéologiques découverts dans cette région, dont les 48 métopes originales du monument.

 

La région vitivinicole des Collines de Dobroudja

Ayant une importante tradition dans la production des vins et des raisins qui remonte à l’Antiquité (le poète antique Publius Ovidius Naso - Ovide -  avait mentionné l’activité viticole de ces terrains), cette région est une de plus importantes du pays. Parmi les cépages existants ici, on remarque le Chardonnay,  le Pinot Gris, la Fetească Albă, la Fetească Regală (pour les vins blancs), le Cabernet Sauvignon, le Merlot, le Pinot Noir et la Fetească Neagră (pour les rouges). Un des plus importants vignobles de cette région est le Murfatlar, aménagé à la fin du 19e siècle, qui comprend d’importants établissements vinicoles et des caves à vins.  

 

Pour les arrêts nécessaires, nous vous recommandons à Constanța:

Hébergement : Ferdinand, B-dul Ferdinand nr. 12 ; Cherica, Str. Ștefan cel Mare nr. 4 ; Dali, Str. Smârdan nr. 6A.

Restauration : Le Premier, Str. Karatzali nr. 1 ; Marco Polo, Str. Sarmizegetusa nr. 2 ; Pizzico, Piața Ovidiu nr. 7.

 

 

Pour plus de suggestions, ainsi que pour calculer votre itinéraire, consultez le Guide Vert Michelin Roumanie et les sites Internet: https://voyages.michelin.fr/ et https://www.viamichelin.fr/.

 

Equipe d’Edition et Photos:

Andra-Florentina Ostafi;

Theodor Cepraga.

logo-michelin

Escapades en Roumanie

Découvrez la Roumanie et ses richesses avec notre partenaire Michelin. Chaque semaine vous avez rendez-vous avec nos escapades pour vous préparer à la grande évasion.
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Maxime Smarandi sam 28/09/2019 - 10:31

Je ne suis pas passé à Adamclisi, mais j'ai eu l'occasion à boire un un excellent vin blanc dans un restaurant à poisson (Cherhana) à 2 Mai (localité sur la Mer Noire à quelques kilomètres de la frontière bulgare). J'ai été étonné par la qualité du vin, plus au goût français que roumain. Interrogeant le patron, je n'ai pas eu d'autres renseignements que sa provenance d'un vignoble d'Adamclisi et qu'il l'a acheté en barrique. Cela me semblait être un Chardonnay.

Répondre

Expat Mag

TÉLÉTHON

Jonas : "La maladie m'emprisonne, mais je crois au traitement"

Jonas, jeune étudiant de 22 ans, a été diagnostiqué d’une calpaïnopathie à l’âge de 6 ans. Une maladie qui s’est installée progressivement et qui depuis l’adolescence grignote peu à peu ses muscles