Dimanche 27 septembre 2020

ESCAPADES - Villages saxons à découvrir: Valea Viilor

Par Escapades en Roumanie | Publié le 12/06/2020 à 00:00 | Mis à jour le 12/06/2020 à 11:02
Photo : Petre Dadu "village Valea Viilor"
escapade Roumanie

Moins connu que ses confrères Viscri et Saschiz, le petit village de Valea Viilor a pourtant un charme à part, que l'on se propose de vous faire découvrir. Ce n’est donc pas par hasard s’il a été introduit sur la liste des plus beaux villages de Roumanie. Fondé au XIIe siècle par les colons allemands, c'est un village typiquement saxon, avec une rue principale bordée de vieilles maisons aux portes massives en bois, décorées de motifs locaux, des cours ombragées par des vignes, et des jardins cultivés s’étendant jusqu’aux collines, le tout dominé par une imposante église fortifiées construite il y a plus de 700 ans.

 

L’histoire

Cette localité a été mentionnée pour la première fois dans le XIIe siècle, à l’époque où les colons saxons se sont déployés dans cette région. A travers les siècles, des Roumains, des Saxons et des Sicules ont co-habité dans ce petit village et cela se voit dans les noms successifs qui lui ont été donnés: Wurmloch, en allemand, qui signifiait «la forêt aux serpents»; le moins glorieux nom de Baromlaka, en langue magyare «marché aux boeufs» et finalement «Valea Viilor», la vallées des vignes, dû à l’importance viticole de la région.


L’église

Au centre de la localité, se dresse, imposante, l’église fortifiée, fierté de tout le village, avec ses deux grosses tours latérales. A l’origine il y avait une petite église de style gothique datant du XIVe siècle, puis, vers l'an 1500, pour protéger la communauté contre les attaques des tribus mongoles, des travaux de fortification on été entamés. Aujourd’hui une véritable forteresse a été construite autour de l’église, entourée de murs épais hauts de 7 mètres avec des meurtrières, des remparts et des espaces pour envoyer des projectiles sur d'éventuels attaquants.
Aujourd’hui la belle église, vieille de 700 ans, offre le gîte et le couvert à tous ceux qui sont disposés à aider dans les travaux quotidiens de réparation et d’entretien. Le curateur de l’église raconte qu’il ne reste plus que 3 Saxons dans le village, et pas de la première jeunesse, ce qui fait qu’il est de plus en plus difficile de s’occuper de l’église. Les habitants cherchent même quelqu’un qui serait disposé à emménager définitivement dans la bâtisse pour en prendre soin.
A l’intérieur, l’autel en bois est celui d'origine, et l’orgue de style baroque a été construite en Suisse. Il y a une messe un dimanche sur trois et si vous êtes de passage à ce moment-là, n'hésitez pas à vous y rendre pour assister à l'office. Une poignée de Saxons y écoutent, attentifs, les paroles du pasteur puis les sons majestueux de l’orgue résonnent entre les murs épais de l’église. Un voyage mystique.

 

valea-viilor


 


Les Saxons

Avant la période communiste, il y aurait eu 800 Saxons dans le village où des règles et des traditions spécifiques ont permis à la communauté d’évoluer et de rester soudée. La communauté était divisée en "voisinages" dont le but était l’entre-aide entre voisins. Par exemple, pour un enterrement, chaque voisinage était obligé de participer et chaque chef veillait au grain pour être bien sûr que tous ses membres y étaient bien allés. Au mois de février, avant le jeûne, il y avait une tradition: le jour du jugement. Tous les hommes allaient à l’église le matin puis se retrouvaient dans une maison où se tenait "le jugement". Si quelqu’un avait fait du tort à son voisin durant l’année, il devait verser une amende d'une somme symbolique variant entre 5 et 10 lei, mais le vrai prix à payer était la honte qui s'abattait sur lui. Le lendemain il y avait la fête du Carnilège où tous les locaux se retrouvaient et festoyaient jusqu’au petit matin, et chaque voisinage mettait en scène une petite pièce de théâtre comique.

 

 

Aujourd'hui

Le village de Valea Viilor fait partie du réseau Ecomusée Régional qui se propose de préserver les ménages dans leur état d’origine. Il en existe 6 à l’heure actuelle, ne ratez donc pas l’occasion de les découvrir pour voir leurs cours et leurs jardins aménagés de façon traditionnelle.
Puis vous pourrez vous balader sur les collines alentour pour voir les anciennes vignes et avoir un panorama sur toute la localité. Tout un réseau de chemins de charrettes et de sentiers reliant le village aux localités environnantes vous offriront la liberté de faire des petites randonnées à pied, à vélo.

 

vigne

 

 

Nous vous recommandons

logo-michelin

Escapades en Roumanie

Découvrez la Roumanie et ses richesses avec notre partenaire Michelin. Chaque semaine vous avez rendez-vous avec nos escapades pour vous préparer à la grande évasion.
3 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

fred ven 09/08/2019 - 07:45

Merci pour cet article. Un village à ajouter à la liste des beaux villages roumains. Je signale juste une coquille : amende et non amande

Répondre
Commentaire avatar

Noel ven 03/11/2017 - 08:15

Bonjour, Un grand merci pour cet article très intéressant, mais je reviens sur le mot allemand "Wurmloch" qui ne signifie pas forêt aux serpents mais plutôt, et c'est moins poétique, "trou de ver" !!! Il n'en reste pas moins que c'est un village qui est à découvrir !!! Bonne journée !

Répondre
Commentaire avatar

Catherine Rousseau ven 09/08/2019 - 08:36

Tout à fait d'accord avec Noël ! merci : voici encore une étape à noter sur le carnet de route !

Répondre

Expat Mag

Francfort Appercu
INTERVIEW

Philippe Jacq : « Le théâtre est un grand vecteur de culture »

Ses apparitions remarquées sur le petit écran et au théâtre en France et en Allemagne ne nous ont pas laissés indifférents. Il revient sur scène avec « Le Bonheur » à Francfort et Wiesbaden. Entretien