ESCAPADES - 3 endroits à découvrir dans le dép. de Harghita (1)

Par Escapades en Roumanie | Publié le 15/06/2018 à 00:00 | Mis à jour le 17/01/2019 à 10:15
Photo : Flickr / Iraul06 - https://www.flickr.com/photos/106918403@N05/20869211049
20434950923_269f4746aa_z

Situé dans le centre de la Roumanie, à l’est de la Transylvanie, le département de Harghita, a de nombreux trésors qui méritent d’être découverts. Notre rédaction vous ouvre le chemin...

 

La Cité des lards
La petite localité Darjiu cache un petit trésor, devenu une véritable attraction touristique qui attire chaque année des milliers de curieux. L’église Unitarienne du village, inscrite au patrimoine de l'UNESCO, est le seul monument qui nourrit toute une communauté, gardant entre ses murs, depuis des siècles, les provisions des locaux. Les murs épais de l’église fortifiée permettent de garder la fraîcheur même durant les jours les plus chauds de l’été et de préserver ainsi la nourriture tout au long de l'année, accrochée à des gros clous en bois. On y trouve du lard, des saucisses, du jarret ou encore du jambon fumé, d’où le surnom de l’église: «la cité des lards». Chaque famille a ses propres clous en bois qui sont transmis de génération en génération et qu'ils ne vendront pour rien au monde. Plus une famille est riche, plus elle possède de clous. Même si leurs foyers sont aujourd’hui équipés de frigos, les locaux gardent jalousement ces traditions et sont très fiers de posséder leurs fameux clous.

Les touristes les plus gourmands auront l'occasion unique de participer à la «cérémonie des lards» chaque mercredi de la semaine quand, conformément à la tradition, les cloches de l’église sonnent de bon matin, signe que le jour de l’approvisionnement est arrivé. Les villageois peuvent alors pénétrer dans cette aile de l'église pour faire leur provision de la semaine. En échange de la somme de 6 euros, les touristes pourront participer à un véritable festin qui commence avec une palinca de prune, du fromage de mouton, du jambon, et l’incontournable lard fumé ainsi que plein d’autres mets de la gastronomie locale.

darjiu-transylvanie-harghita-roumanie
Wikipedia / Andrei kokelburg - https://ro.wikipedia.org/wiki/Fi%C8%99ier:Darjiu_Biserica_reformata_(1).JPG
Darjiu-Harghita-Roumanie
Source: patrimoniu.gov.ro


Le lac rouge
Pas loin de la ville de Gheorghieni, se trouve ce lac féérique dont l’eau cristalline est percée par d’étranges troncs d’arbres, laissant deviner une véritable forêt immergée sous l’eau. Certains jours sa couleur vire à un rouge sanguinolent, ce qui n’a pas manqué d’éveiller l’imagination des habitants du coin comme vous pouvez vous en douter. Le lac se trouve aux pieds d’une montagne au nom tout aussi inquiétant: le mont meurtrier (Muntele Ucigas). Ainsi plusieurs légendes sont apparues liées à cette eau d'un rouge étrange. Une d’elle raconte l’histoire d’une jeune fille pauvre et d’un jeune homme très riche qui tombèrent follement amoureux l’un de l’autre. Mais les parents du garçons n'étaient pas d’accord avec leur mariage, ainsi les 2 jeunes Roméo et Juliette décidèrent de fuir. Fous de rage, les parents du jeune homme maudirent la jeune fille. Sur leur chemin, une tempête violente survint et les deux jeunes amants se réfugièrent aux pieds de la montagne. Une grosse roche se détacha et les tua tous les deux sur place. On raconte ainsi que le sang du couple maudit s’est depuis écoulé dans le lac lui donnant ainsi sa mystérieuse couleur rouge sang.

Le lac rouge est le plus grand lac naturel de montagne en Roumanie. Il se serait formé suite à l’effondrement d'un sommet de la montagne, la couleur rouge étant plutôt due à l’argile composant les roches. Avec le temps, une forêt de sapins aurait été inondées, ce dont témoigne les silhouettes des arbres pétrifiés. Une fois arrivés sur place, vous pourrez faire une balade en bateau dans le lac ou partir pour des randonnées dans les environs.

lac-rouge-roumanie
Wikipedia / Petr Sporer - https://ro.wikipedia.org/wiki/Fi%C8%99ier:Lacul_rosu4.jpg

 

Baile Tusnad
Considérée comme la plus petite ville de Roumanie, cette station thermale assez coquette, autrefois très appréciée par le roi Franz Joseph, est surnommée la petite Suisse grâce à ses nombreuses villas d'inspiration suisse. Situé au coeur des Carpates, ce petit coin charmant est surtout reconnu pour ses eaux thermales et ses nombreuses sources naturelles. En ce qui concerne ces dernières, même si l'eau a une couleur trouble qui pourrait en repousser plus d'un, elle est très bonne pour la santé, riche en minéraux et en fer, et niveau goût, elle est légèrement gazéifiée. Vous y trouverez aussi des mofettes dont les émanations de dioxyde de carbone sont bénéfiques pour le traitement des affections cardio-vasculaires, des rhumatismes ou des maladies de la peau. La ville est entourée par de magnifiques forêts et par des massifs montagnards qui vous attendent pour des randonnées moyennement difficiles. Vous pourrez aussi monter jusqu'au lac Sainte Anne, un lac d'origine volcanique, unique en Europe, dont la pureté de l'eau avoisine celle de l'eau distillée, ou encore découvrir la réserve naturelle Tinovul Mohos, dont la tourbière abrite des espèces rares de plantes dont une espèce de plantes carnivores. N'hésitez pas à goûter aux spécialités hongroises de la région comme le fameux gulas hongrois.

baile-tusnad
Source: Wikipedia / AMDATi - https://ro.m.wikipedia.org/wiki/Fi%C8%99ier:Bailetusnadvg.jpg

 

logo-michelin

Escapades en Roumanie

Découvrez la Roumanie et ses richesses avec notre partenaire Michelin. Chaque semaine vous avez rendez-vous avec nos escapades pour vous préparer à la grande évasion.
1 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

domroll ven 15/06/2018 - 12:30

C'est une très belle region , avec de nombreuses sources d'eau minérale ,

Répondre

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'édition Bucarest.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale