TEST: 3548

Ochki, Fani, Vayu, … Qui donne leur nom aux cyclones dans l'océan indien ?

Par lepetitjournal.com Bombay | Publié le 09/05/2022 à 04:28 | Mis à jour le 09/05/2022 à 04:28
Photo : Credit : Instagram
Le cyclone Fani sur la cote de l'Odisha

Le mois de mai est un mois actif pour les cyclones majeurs dans la baie du Bengale depuis ces dernières années. Le cyclone Yaas a touché les côtes de l'Odisha en 2021 avec des vents d'une vitesse de 155 km/h. Amphan a semé la dévastation au Bengale occidental en 2020 avec une vitesse de vent maximale de 185 km/h. En 2022, le premier cyclone de la saison en baie du Bengale est actuellement en cours et porte le nom d'Asani. Selon le département météorologique indien, il devrait s'affaiblir avant de toucher terre autour du 10 mai.

 

La chaleur du mois de mai porte la température de la mer à un niveau favorable au développement des cyclones dans le golfe du Bengale. Fani a dévasté une grande partie de la côte de l’Odisha à l’Est de l’Inde en mai 2019. C’est le cyclone ayant sévi le plus longtemps en baie de Bengale, il a duré onze jours.

 

Le Bangladesh a choisi le nom de Fani qui signifie capuchon d’un serpent ainsi que le nom de Ockhi (yeux) qui a ravagé la côte Sud de l’Inde en décembre 2017. 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Sammy KM (@sammy.km)

 

Les centres météorologiques régionaux choissisent les noms des cyclones

Les noms des cyclones sont attribués par les centres météorologiques régionaux spécialisés de l’organisation Météorologique Mondiale (OMM). Le département météorologique indien (IMD) est le centre régional spécialisé de prévision des cyclones tropicaux pour l'Océan Indien Nord qui comprend la mer d'Arabie et le golfe du Bengale.

L’IMD suit l'évolution de ces systèmes dans sa zone de responsabilité, les nomme et coordonne ses alertes cycloniques avec les autres pays de la région. "Les cyclones ont commencé à porter des noms à partir de septembre 2004”, fait remarquer l’ancien directeur du centre régional météorologique de Bhubaneshwar dans l’Odisha. La décision de nommer les cyclones fut prise par l’OMM afin de faciliter les alertes à la population : il est plus facile de mémoriser Vayu qu’un nom technique.

 

La carte des centres météorologiques régionaux
Carte des centres météorologiques régionaux spécialisés

 

L'IMD, centre météorologique spécialisé de la partie Nord de l'Océan Indien

Lorsqu'il a été décidé de nommer les cyclones en septembre 2004, chacun des pays ayant des côtes dans la partie Nord de l’Océan Indien a fourni une liste de 8 noms au centre météorologique : le Bangladesh, l’Inde, les Maldives, le Myanmar, Oman, le Pakistan, le Sri Lanka et la Thaïlande.

Depuis le nombre de pays concernés par la supervision de l'IMD est passé à 13 (Arabie Saoudite, Bahrein, Emirats Arabes Unis, Iran, Qatar et Yemen ont été ajoutés) et en 2020, une nouvelle liste a été publiée avec 169 noms, soit 13 noms de chacun des 13 pays. Le premier cyclone nommé avec un nom de la nouvelle liste fut Nisarga (nature) qui a évité Mumbai de justesse en juin 2020.

Noms et pays sont listés dans un tableau par ordre alphabétique et chaque nouveau cyclone prend le prochain nom non utilisé dans la liste. Cette désignation ne doit pas non plus figurer dans la liste existante des six centres météorologiques spécialisés car, par exemple, le nom d'une tempête qui se formerait en mer de Chine méridionale puis traverserait la Thaïlande et émergerait dans le golfe du Bengale ne sera pas modifié.

Les noms sont retirés de la liste une fois que la tempête s’est dissipée.

 

Un cyclone ravage les zones côtières lorsqu’il les atteint. Cela n’est pas de bon augure de réutiliser le nom.

 

Le mot, qui peut comporter un maximum de huit lettres, ne doit pas être offensant pour un pays membre ou heurter les sentiments d'un groupe de population.

 

Les noms des prochains cyclones en Baie du Bengale et en mer d'Arabie

Le cyclone Asani - un nom donné par le Sri Lanka qui signifie "colère" en cingalais - est le premier cyclone à se former dans le golfe du Bengale en 2022.

Le cyclone qui se formera après Asani sera appelé Sitrang, un nom donné par la Thaïlande. Les noms qui seront utilisés à l'avenir sont Ghurni, Probaho, Jhar et Murasu (Inde), Biparjoy (Bangladesh), Asif (Arabie Saoudite), Diksam (Yémen), Toofan (Iran) et Shakhti (Sri Lanka).

 

Les noms indiens qui ont été utilisés sont Gati (vitesse), Megh (nuage), Akash (ciel). D'autres désignations ont été utilisées auparavant, notamment Ogni, Helen et Fani pour le Bangladesh, et Laila, Nargis et Bulbul pour le Pakistan.

 


 

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale