Lundi 30 novembre 2020

L'industrie textile indienne mise en difficulté par le confinement

Par lepetitjournal.com Bombay | Publié le 29/04/2020 à 01:05 | Mis à jour le 14/05/2020 à 21:31
Photo : @Financialexpress
Textile inde crise coronavirus

L’industrie textile indienne se place parmi les premiers producteurs mondiaux et est un des secteurs économiques les plus anciens du pays. L’Inde s’est lancée dans la production textile au 19ème siècle lors de la guerre civile américaine qui avait engendré une pénurie de coton en Europe. Aujourd’hui, l’industrie textile indienne est fortement diversifiée et couvre de nombreux segments, coton, laine, soie, matières tissées artisanalement, matériaux synthétiques, vêtements…

En 2019, le textile en Inde représentait environ 250 milliards de dollars et a contribué à plus de 2% du Produit National Brut et à 15% des exportations du pays entre 2018 et 2019 (source Indian Brand Equity Foundation). C’est le deuxième employeur après l’agriculture dont elle est dépendante pour l’approvisionnement en matières premières et, plus particulièrement, pour le coton.


 

textile inde crise coronavirus
@bridgeinbharat

 

Mais, depuis le 25 mars 2020, l’Inde est confinée pour limiter la propagation du COVID-19 ainsi que de nombreux autres pays dans le monde. L’industrie textile qui emploie près de 60 millions de personnes est particulièrement exposée car on estime à près de 50% les travailleurs payés à la journée. Ces personnes qui sont en fait le poumon de l’industrie se retrouvent sans revenus et ont été forcées de rentrer dans leur village puisque c’est le seul endroit où elles peuvent avoir un support familial. En Europe, on assiste à une réelle crise des détaillants et des marques et les fabricants de mode en Inde en subissent les conséquences.

 

Nil Gandhi, de la société Sourcing World Products (SWP), nous explique l’impact de cet arrêt de la consommation de mode sur l’industrie textile indienne.


 

A court terme, quel sera l’impact du COVID-19 sur les fabricants ?

L'arrêt de la consommation mondiale d’articles de mode a un impact direct sur les fabricants indiens. Avant le confinement, certaines marques ont annulé ou diminué des commandes futures, voire tardé à payer. Mais, ce qui est plus inquiétant encore ce sont les annulations de commandes en cours qui commencent à avoir lieu. 

 

textile inde coronavirus crise

 

Les conditions d’achats ainsi que les relations entre les marques et les fabricants ne sont pas équitables puisque ce sont les usines qui avancent les fonds pour l’achat de matières premières ainsi que le paiement de la main-d’oeuvre. Lorsqu’une commande en cours de fabrication est annulée, le fabricant a généralement déjà payé la matière première et une partie du travail effectué par ses employés. 

Or, en Inde, il n’y a malheureusement que peu d’aides qui sont fournies aux usines par le gouvernement (pas de prêts à taux 0 garantis par l’Etat, pas de système de chômage, …) pour diminuer ou couvrir l’impact d’une telle situation de trésorerie. 

Cela met donc des milliers d’emplois en danger en Inde. Certains fabricants arriveront peut-être à trouver des débouchés sur le marché local comme le font déjà ceux qui ont transformé leur outil de production pour la fabrication de masques, mais cela ne semble pas être une solution durable puisque la demande en Inde n’est pas suffisante par rapport aux capacités des usines.

 

textile inde crise coronavirus
@SWP

 

Heureusement, toutes les marques n’ont pas annulé leurs commandes et cela laisse une lueur d’espoir pour l’industrie textile indienne. Toutefois cela ne sera pas suffisant pour revenir à une situation “normale”. Il faudra donc s’adapter et espérer que le gouvernement puisse aider ceux dans le besoin et en particulier les travailleurs et artisans.

 

Quelles seront les personnes affectées par cette crise en Inde ?

Les premières personnes à souffrir de cette situation seront d’abord les ouvriers qui pour beaucoup ne recevront aucun salaire au mois d’avril mais qui risquent en plus de ne plus avoir d’emploi à la reprise. Ensuite, les patrons d’usines qui étaient déjà fragiles avant la crise risquent de mettre la clé sous la porte.

Les artisans qui symbolisent l’industrie textile indienne en lui donnant cet aspect authentique et unique dans le monde de la mode, les brodeurs, teinturiers, imprimeurs (block printing), tisserands... vont eux aussi subir l’impact du ralentissement de l'activité. Ce sont souvent des entrepreneurs travaillant à leur compte et ils ne recevront malheureusement aucune aide de la part du gouvernement.

 

textile Inde crise covid-19
Brodeuse de la coopérative Ruaab Sewa dans un bidonville de New Delhi

 

 

Quelles perspectives pour l’industrie de la mode en Inde ? 

A court terme, plusieurs solutions et opportunités pourraient alléger l’impact de la crise du COVID-19 sur l’industrie textile en Inde comme financer en amont les productions à venir pour éviter la pression financière sur les fabricants, intégrer des techniques indiennes aux prochaines collections pour soutenir les artisans (Tie Dye, broderie main, impression en sérigraphie ou block print, utilisation de tissus tissés à la main), et même décaler les saisons des soldes pour limiter l’annulation de commandes.

Sur le long terme, une réelle réflexion doit être menée pour changer le fonctionnement de l’industrie de la mode et la rendre plus durable et plus juste. Voici quelques pistes :

  • Favoriser des matières durables, naturelles et bio.
  • Limiter au maximum les procédés qui peuvent être évités car non indispensables, comme par exemple les lavages au silicone qui améliorent la douceur des produits.
  • Demander aux fabricants plus de transparence sur leurs sous-traitants et leurs rémunérations – en particulier pour les artisans.
  • Limiter au maximum l’utilisation du plastique en utilisant par exemple des emballages qui sont en coton bio ou réutilisables.
  • Mettre en place des contrôles qualités plus stricts pour limiter les retours de produits.
  • Favoriser des fabrications plus équitables et plus responsables en utilisant des labels comme GOTS ou FAIR TRADE.
  • Si le modèle de  business le permet, demandez aux fabricants d’étaler les livraisons sur toute l’année, cela pourrait leur permettre de pérenniser les emplois et d’éviter les recours à de la main-d’oeuvre payée à la tâche et donc à la journée.

 

textile inde crise covid-19

 

 

Pour approfondir la réflexion sur la mode de demain, nous vous invitons à lire les réflexions de Nil Gandhi et SWP : Quelques idées pour la mode de demain

 

La rédaction vous invite aussi à lire l’histoire d’une marque de Bombay dont les valeurs donnent de l’espoir et poussent à une consommation plus consciente et réfléchie : Consommer avec conscience après le confinement : zoom sur ‘I was a Sari”.

 

 


Sourcing World Products (SWP) est basé à Paris et Delhi et accompagne les marques et les entreprises dans leurs processus de sourcing et de fabrication de textiles, prêt à porter et accessoires en Inde.



 

0 Commentaire (s)Réagir