Le mot marathi de la semaine : "Aai Shapath" = Sur la tête de ma mère

Par lepetitjournal.com Bombay | Publié le 04/08/2022 à 00:30 | Mis à jour le 19/09/2022 à 13:20
Image du court métrage Aai Shapat - Sur la tête de ma mère

Le mot marathi de la semaine est « Aai Shapath » (आई शपथ). Cette expression très courante est l’équivalent du français « Sur la tête de ma mère » !

 

 

 

L’expression marathi « Aai Shapath » pour faire une promesse

L’expression marathi « Aai Shapath » signifie littéralement « serment de la mère », aai signifiant « mère » et shapath, « serment ». Comme son équivalent français, elle est utilisée pour faire une promesse et jurer, comme le font les enfants, ou pour s’indigner et menacer.

En 2019, le groupe de rap de Mumbai Dopeadelicz a sorti un single intitulé « Aai Shapath Saheb Me Navtho », ce qui signifie « Je vous jure, monsieur, c’est pas moi ! ». Le titre met en scène Tony Sebastian, alias Stony Psyko, et son ami Rajesh Radhakrishnan, alias Dope Daddy, accusés d’un délit et qui se défendent en rappant dans un commissariat. L’histoire serait inspirée de faits réels.

 

 

 

Avec cette chanson, le rappeur veut déconstruire les préjugés. On peut y entendre la rime :

 

Tamil nadu maza gaav mi aahe madrasi, 
Mumbaiker manun mi bolto marathi
 
« Je viens du Tamil Nadu, je suis un Madrasi, 
Je suis un Mumbaikar, je parle Marathi ».

Un Madrasi est un habitant de la ville de Chennai, qui portait le nom de Madras jusqu'en 1996. Le mot peut prendre un sens légèrement péjoratif à Mumbai, quand il sert à catégoriser, au faciès et de manière stéréotypée, toutes les personnes venant, ou supposées venir, du Tamil Nadu.

Le rappeur ne veut pas être vu comme un étranger, et explique que son identité tamilienne est compatible avec le fait d’être un « vrai » Mumbaikar, qui, en plus, parle marathi.

 

 

 

Une chanson d’un film de Bollywood intitulée « Aai Shapath »

Sorti en 2019, le film de Bollywood « Malaal » (« regret ») raconte l’histoire d’un jeune Mumbaikar, d’origine modeste et habitant dans un chawl, qui tombe amoureux d’une jeune fille de la caste des brahmanes. Un chawl est un immeuble de 4 à 5 étages abritant des petits logements, dont les portes d’entrées donnent sur une coursive, lieu de vie partagé servant autant à jouer au carrom, un jeu typique de l’Inde, qu’à faire sécher le linge.

 

Un chawl à Mumbai
Crédit photo : Abhinav Saxena, CC BY-SA 2.0

 

 

La chanson principale du film, romantique, s’intitule « Aai Shappat ». Ses paroles sont en marathi et hindi.

 

 

 

« Aai Shapat », un court-métrage primé au Mumbai Film Festival en 2017

En 2017, un court-métrage intitulé « Aai Shapat » a remporté un prix au Mumbai Film Festival. Son réalisateur Gautam Vaze a également été récompensé aux 66e National Film Awards.

Le film dépeint avec tendresse la vie d’une « joint family » (une famille élargie) vivant dans un chawl. Un petit garçon triche au cricket et jure « sur la vie de sa mère ». Son cousin est inquiet pour sa tante, persuadé qu’il va lui arriver quelque chose suite à ce mensonge.

 

 

 

 

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale