Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 1
  • 0

Jacinta Kerketta, poète et activiste adivasi refuse un prix littéraire

Jacinta Kerketta est une jeune poète,journaliste et activiste dont le travail met en lumière les communautés autochtones de l’Inde. Son recueil de poèmes en hindi Ishwar aur Bazaar, écrit en 2022, a reçu le prix Aaj Tak Sahitya Jagriti Udyman Pratibha Samman, qu’elle n'a pas accepté.

jacinta kerkettajacinta kerketta
Jacinta Kerkette . Source : X @Jacintakerketta
Écrit par lepetitjournal.com Bombay
Publié le 1 décembre 2023, mis à jour le 19 décembre 2023

Pour écouter l'info du jour :

 

Elle explique au média  Newslaundry qu’elle refuse l’honneur car elle souhaite célébrer son travail collectivement et non personnellement : “si un livre est écrit sur la société, il devient important, mais pas ceux dont il parle. Pour elle, c’est la communauté qui devrait être honorée et non ses poèmes.”

Née  en 1983, dans la communauté Oraon Adivasi du district de West Singhbhum de Jharkhand, elle obtint un diplôme en communication de masse et vidéographie de l'Université de St Xavier à Ranchi dans l’État du Jharkhand. Depuis elle concentre l’ensemble de son travail et son activisme à la préservation de la culture adivasi.

 Elle écrit en hindi et en anglais pour rendre son message accessible au plus grand nombre, déplorant aussi la perte de sa langue maternelle, dont aujourd’hui moins de 50% des membres de sa communauté parlent.

Elle aurait décidé de devenir journaliste après avoir été témoin de violences intenses qui n’ont pas été couvertes par les journalistes locaux. Une situation qu’elle dénonce encore aujourd’hui comme l’une des raisons de son refus du prix : “Il ne s’agit pas seulement de refuser le prix donné par un groupe de presse (India Today). Toute décision que je prends est influencée par la façon dont les médias dits grand public jouent leur rôle envers les personnes marginalisées”. Aujourd'hui,” tout le pays sait comment des médias et des chaînes d’information réputés ont gardé le silence sur les incidents qui se sont déroulés dans l'État du Manipur”, a-t-elle déclaré . “Les médias grand public n’ont jamais essayé de mettre en lumière le sort des Adivasis de manière respectueuse”.

Dans ses poèmes, Jacinta souligne les injustices commises sur les communautés adivasi, ainsi que leurs luttes. Ses poèmes sont également des documents culturels et artistiques importants représentant les vues du monde adivasi. Jacinta est l’auteur de deux recueils de poèmes bilingues (hindi et anglais), Angor (Adivani, Kolkata) et Jodon Ki Jameen (Bharatiya Jnanpith, New Delhi). 

Un combat qu’elle mène aussi comme assistante sociale auprès des communautés autochtones du Jharkhand, se concentrant sur la transmission et la préservation de l'histoire, de la culture tribale et de la situation des femmes au sein de la communauté. Dans un entretien pour Forbes, elle déclare “les enfants grandissent très vite et deviennent citoyens du pays, les histoires qu’ils n’entendent jamais, ils ne peuvent pas les comprendre après avoir grandi. Les populations tribales ont disparu de la littérature jeunesse, et j’essaie constamment d’écrire pour elles afin qu’elles puissent lire sur la vie du monde tribal.”

​​​​​​

Pour découvrir le travail de Jacinta Kerketta, rendez vous sur les réseaux sociaux X (anciennement Twitter) et Instagram.

 

Flash infos

    Pensez aussi à découvrir nos autres éditions

    © lepetitjournal.com 2024