Deux archevêques indiens élevés au rang de cardinal

Par lepetitjournal.com Bombay | Publié le 01/09/2022 à 00:30 | Mis à jour le 01/09/2022 à 00:30
Les deux nouveaux cardinaux indiens Filippe Ferrao et Anthony Phoola

Le 29 mai 2022, à la fin de l'Angélus, le pape François a annoncé que deux archevêques indiens feront leur entrée au Sacré Collège le 27 août 2022, avec 19 autres nouveaux cardinaux : l’un est le premier archevêque de Goa à être élevé au rang de cardinal, l’autre est l’archevêque d’Hyderabad issu de la caste des Dalits (ndlr : les intouchables). Ils ont rejoint les 4 autres cardinaux indiens au sein du Sacré Collège. En aout 2022 aussi, un évêque indien a renoncé à sa charge pour devenir ermite : c’est le premier cas dans l'Église catholique indienne.

 

Jusqu’au 27 août 2022, l'Église catholique comptait quatre cardinaux en exercice en Inde : Cleemis Catholicos à Trivandrum dans le Kerala au sud est, Telesphore Toppo à Ranchi dans le Jharkhand au nord est, Oswald Gracias à Mumbai et George Alencherry à Ernakulam aussi dans le Kerala. Tous, à l'exception du cardinal Toppo, sont des cardinaux électeurs, ce qui signifie qu'ils seraient en mesure de voter pour (ou de devenir) le prochain pape si un conclave avait lieu aujourd'hui. Les deux nouveaux cardinaux seront aussi des cardinaux électeurs car ils ont moins de 80 ans.

 

L’archevêque de Goa et Daman, Filipe Neri Ferrao, cardinal depuis le 27 août 2022

Mgr Filipe Neri António Sebastião do Rosário Ferrão est le premier archevêque de l'histoire de l'archidiocèse de Goa et Daman à être élevé au rang de cardinal. Une nomination d'autant plus remarquée que l'archidiocèse de Goa, créé en 1557, est le foyer d'où rayonna la foi chrétienne en Inde et plus largement sur le continent asiatique. 

 

Le nouveau cardinal indien Filipe Neri Ferrao

 

Mgr Filipe Neri António Sebastião do Rosário Ferrão, 69 ans, est né le 20 janvier 1953 à Aldona, dans l'archidiocèse de Goa. Après des études de théologie, il a été ordonné prêtre le 28 octobre 1979 à l'âge de 26 ans. Puis il s'est spécialisé en théologie biblique à l'Université urbanienne de Rome, ainsi qu'en catéchèse et en pastorale au Centre international Lumen Vitae de l'Université catholique de Louvain, en Belgique.

Le 20 décembre 1993, Jean Paul II l'a nommé évêque auxiliaire de Goa et Daman. Il a été consacré évêque le 10 avril 1994 dans son diocèse de naissance.

Le 25 novembre 2006, il a été nommé archevêque métropolitain de Goa et Daman par le pape Benoît XVI, recevant par le fait même le traditionnel titre honorifique de « patriarche des Indes orientales » et primat de l'Inde. 

 

L'église Immaculée Conception de Panjim à Goa

 

Mgr Filipe Neri Ferrão parle le konkani – langue de plus de 2 millions de personnes sur la côte ouest de la péninsule indienne –, l'anglais, le portugais, l'italien, le français et l'allemand. 

 

L’archevêque d’Hyderabad, Anthony Poola, cardinal depuis le 27 août 2022

Né en 1961 dans l'État d'Andhra Pradesh, Mgr Anthony Poola a été ordonné prêtre en 1992. À 46 ans, en 2008, il a été nommé évêque de Kurnool, dans l’Andhra Pradesh. En novembre 2020, le pape François l'a nommé archevêque de Hyderabad, dans le nouvel état du Telangana.

Mgr Poola est issu d'une famille dalit (ndlr les intouchables) du village de Poluru, dans le diocèse de Kurnool, dans l'Andhra Pradesh, qu'il a dirigé pendant plus de 12 ans avant d'être appelé par le pape François lui-même à diriger l'archidiocèse de Hyderabad. 

 

Le nouveau cardinal indien Anthony Phoola

 

Selon le site AsiaNews, sa nomination revêt une importance particulière compte tenu de la controverse de ces derniers mois concernant les nominations d'évêques dans l'État du Tamil Nadu, où certains groupes organisés de fidèles ont amèrement contesté le fait qu'un seul diocèse sur 18 compte un prélat dalit.

Selon le jésuite A.X.J Bosco, militant des droits des Dalits, cette nouvelle « est une grande joie pour les Dalits, qui représentent plus de 65% des fidèles de l'Église catholique en Inde ».

 

La cathédrale St Joseph à Hyderabad
La cathédrale St Joseph à Hyderabad

 

Le Sacré Collège de plus en plus inclusif 

À partir des années 1960, le Sacré Collège est devenu de moins en moins eurocentrique et comprend des membres de pays ayant une population catholique mais qui n'avaient jamais été représentés dans le passé. Cette tendance s'est poursuivie pendant le pontificat de François, qui a nommé 57 % des 128 cardinaux électeurs actuels, dont beaucoup sont originaires de pays non européens. La part des Européens parmi les cardinaux électeurs est passée de 52 % à 42 %, selon les données du Pew Research Center. Mais, comme le note le Indian Express, cette région peut encore être considérée comme "surreprésentée", puisque seuls 24 % des 1,1 milliard de catholiques dans le monde y vivent, selon les chiffres de 2010.

Cependant, la région Asie-Pacifique, qui abrite 12 % des catholiques du monde et dont l'Inde fait partie, a vu sa représentation passer de 9 à 15 % au cours des sept dernières années. La partie du monde la plus sous-représentée est l'Amérique latine et les Caraïbes, où vivent 39 % de tous les catholiques, et qui n'a vu sa présence que légèrement augmenter, passant de 17 à 19 % au cours de la même période.

 

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale