Le bref : En Inde, l’inflation est à son plus haut niveau mensuel depuis 8 ans

Par lepetitjournal.com Bombay | Publié le 16/05/2022 à 01:05 | Mis à jour le 16/05/2022 à 01:05
des billets de banque indiens

Jeudi 12 mai 2022, l’Office National de la Statistique a publié les chiffres de l’inflation pour le mois d’avril 2022. A 7,8 %, l’inflation est à son plus haut niveau mensuel depuis près de 8 ans et est plus élevée dans les zones rurales que dans les zones urbaines. Les produits alimentaires, notamment les légumes, l’habillement et les chaussures, le carburant et l’électricité sont en hausse. 

 

Un taux d'inflation qui varie beaucoup selon les Etats

Mais l’inflation n’est pas homogène au niveau national : Le Bengale occidental et le Madhya Pradesh ont enregistré un taux d'inflation beaucoup plus élevé que la moyenne nationale, à 9,1 %, suivis de près par le Telangana et l'Haryana. En revanche, le Kerala et le Tamil Nadu au sud ont enregistré les taux d'inflation les plus bas en avril autour de 5 %. 

 

L'indice du poulet au curry de Pendjab

En matière de suivi de l’inflation, un fournisseur de solutions financières s’est amusé à calculer et suivre l’indice du chicken curry punjabi (le poulet au curry du Pendjab). Il a suivi depuis 5 ans les prix des ingrédients de cette recette courante dans le nord de l'Inde.

Il s'avère que le taux de croissance annuel moyen de de la préparation d'une portion du bon vieux poulet au curry du Pendjab dans un foyer indien moyen a augmenté de 10 % au cours des cinq dernières années.

Les végétariens n'ont pas non plus eu la vie facile, mais leur situation semble relativement meilleure. Le taux de croissance annuel moyen de de la préparation du paneer masala a enregistré une augmentation annuelle de 7 % au cours des cinq dernières années. 

 

L'Inde interdit les exportations de blé pour contrer la hausse des prix 

La hausse de l’inflation est une des raisons invoquées par le ministère du Commerce et de l’Industrie lorsqu’il déclaré le 13 mai 2022 que les exportations de blé étaient désormais interdites jusqu’à nouvel ordre. 

Cette décision a été annoncée deux jours après l’envoi par le gouvernement de délégations commerciales dans plusieurs pays pour explorer les possibilités d'exportation de blé. Outre le blé, l'exportation des oignons a également été interdite.

Le G7 a fortement critiqué cette interdiction qui intervient alors que l’Ukraine, un des principaux fournisseurs de blé dans le monde ne peut plus assurer ses livraisons. Le ministre allemand de l'agriculture, a demandé à l’Inde d’assumer sa responsabilité en tant que membre du G20.

 

 

La suite dans le bref...

Le bref du 16 mai 2022

Toutes les autres nouvelles de la veille et du jour à écouter en podcast :

 

Réécouter tous les brefs sur SoundCloud ici.

 


Ce podcast est aussi accessible en message vocal WhatsApp sur votre téléphone le matin en suivant la procédure ci-dessous pour vous inscrire :

Ajoutez à vos contacts Whatsapp le Bref avec le numéro de téléphone suivant: +91 8291097571

Laissez nous un message tel que "Bonjour le bref"

Vous serez ajouté d’ici 24 heures à la liste de diffusion "Le Bref".

 


Informations concernant vos données personnelles :

Votre inscription au Bref implique que lepetitjournal.com Bombay dispose et conserve votre numéro de téléphone pour vous donner accès à ce podcast quotidien ou répondre à une discussion que vous seriez susceptible d'initier. Vos données ne sont pas transmises à des tiers. Elles sont conservées jusqu'à votre désinscription du service, que vous pouvez demander à tout moment en envoyant le message "STOP". Toutes vos données seront alors automatiquement effacées.


 

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale