ELEKTRIK par la Compagnie Blanca Li : ambiance survoltée au Royal Opera House Mumbai

Par lepetitjournal.com Bombay | Publié le 10/05/2022 à 08:40 | Mis à jour le 10/05/2022 à 09:12
Photo : @Prash
La clôture du spectacle Elektrik au Royal Opera house de Bombay

Le 8 mai 2022, le Royal Opera House de Mumbai accueillait la Compagnie Blanca Li pour un spectacle de danse electro époustouflant, ELEKTRIK, dans le cadre du festival Bonjour India. Les 6 danseurs ont réalisé une performance dynamique et pleine de joie sur un mix de musique electro et baroque qui a subjugué les spectateurs. 

 

A la fin du spectacle, j’ai eu l’impression d’avoir dansé avec la troupe tellement leur énergie était communicative !

 

L’événement a été organisé par l’Alliance Française de Bombay avec le soutien de l’Institut Français en Inde et du Consulat Général de France à Bombay. 

 

Eva Nguyen Binh et Jean-Marc Séré-Charlet
La présidente de l'Institut Français et le Consul Général de France

 

Le spectacle ELEKTRIK (2018)

ELEKTRIK est le troisième spectacle de danse electro monté par la Compagnie Blanca Li et a été présenté pour la première fois au Théâtre du 13ème Art à Paris du 27 mars au 14 avril 2018.

Avec ses interprètes devenus des références mondiales de la culture électro et une musique en partie composée par Tao Gutierrez, « ELEKTRIK » est un concentré de talents mis au service de l’électro.

 

Un spectacle à ne pas manquer qui apporte vitalité et optimisme !

Spectacle ELEKTRIK pour Bonjour India

 

La danse electro

Comme l’a expliqué le danseur Slate après le spectacle, la danse electro a démarré dans les années 2000 dans des clubs de la banlieue sud de Paris. Cette danse se caractérise par une gestuelle à la fois circulaire et ample autour du corps, principalement des mouvements des bras exécutés de façon énergique, voire frénétique. La danse electro a évolué en permanence depuis ses débuts et se vit par décharges, entre explosivité et précision.

 

 

 

La chorégraphe Blanca Li

Blanca Li est chorégraphe, danseuse, réalisatrice et directrice d'expositions interactives. Qu'il s'agisse de performances, d'opéras, de clips musicaux ou de films, elle est à l'origine d'une immense quantité de projets : "J'aime réaliser tout ce que j'ai en tête", dit-elle. Avec Blanca Li, tout commence et se termine dans l'énergie du mouvement et de la danse.

Blanca Li dirige les Teatros del Canal à Madrid depuis novembre 2019. Elle a été élue à l'Académie des Beaux-Arts le 24 avril 2019, au sein de la section de chorégraphie.

 

Née à Grenade, Blanca Li devient membre de l'équipe nationale espagnole de gymnastique rythmique à l'âge de 12 ans. À 17 ans, elle s'installe à New York, où elle étudie pendant cinq ans avec Martha Graham et dans d'autres écoles, notamment celles d'Alvin Ailey, de Paul Sanasardo et du Clark Center. Vivant à Spanish Harlem, elle est le témoin direct du développement du hip-hop qui émerge quotidiennement et crée simultanément le groupe de flamenco-rap las Xoxones. À son retour en Espagne, elle a fondé sa première compagnie de danse contemporaine à Madrid, qui a été sélectionnée pour le programme de l'Exposition universelle de Séville.

 


En 2010, quand j’ai rencontré cette poignée de lycéens survoltés, passionnés par la danse qu’ils étaient en train d’inventer, j’ai tout de suite su que c’était le début d’une grande histoire.

Depuis le début de l’aventure, les danseurs ont grandi, certains se sont ouverts à d’autres styles de danse, d’autres sont allés vers la mode ou la musique… L’électro est devenue une véritable culture, pétrie de multiples influences.

Avec Elektro Kif, en création puis en tournée, j’ai eu la chance d’être le témoin de leur évolution durant quatre années. La réalisation de mon film Elektro Mathematrix a été une étape supplémentaire vers le spectacle Elektrik. Le tournage m’a en effet permis de redécouvrir les danseurs cinq ans après la création d’Elektro Kif et de mesurer la fabuleuse évolution de leur danse.

L’électro a conservé sa formidable puissance, son énergie vibrante, positive, tout en enrichissant son langage et le spectre de ses possibilités... L’électro d’aujourd’hui est irrésistible.

Blanca Li


 

 

ELEKTRIK à Mumbai, une bien belle soirée que l’on aimerait voir se reproduire 

 

Un grand merci aux danseurs pour ce spectacle d’une grande qualité mais aussi pour leur disponibilité après le spectacle.

 

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition internationale