Certains Ukrainiens sont déjà sur la route du retour vers Kiev

Par Gabrielle Gatelier | Publié le 25/04/2022 à 15:00 | Mis à jour le 25/04/2022 à 15:00
Photo : © Julien Cinier - LPJ Berlin
ukrainiens Berlin bus

Tandis que des milliers d’Ukrainiens demandent l’asile aux pays européens, une partie des réfugiés veulent au contraire retourner chez eux et Flixbus compte les aider.

 

Flixbus a annoncé via l’AFP que ses trajets reliant Kiev ont repris depuis ce lundi 18 avril. Leur ligne allant jusqu’à Lviv n’avait jamais été interrompue mais ils ont pu observer une hausse de passagers depuis ces dernières semaines. Michal Lehmann, directeur régional de Flixbus, explique qu’ils ont “attendu le bon moment pour faire reprendre certains de [leurs] trajets, particulièrement vers la capitale ukrainienne” et ils tiennent à préciser que “la sécurité de [leurs] passagers et chauffeurs est [leur] priorité". Au départ de Warsaw, Prague et bientôt de Budapest, les usagers peuvent d'or et déjà acheter un billet pour ces bus. 

 

"Beaucoup de gens qui viennent ici n'ont aucune perspective"

 

En effet, une tendance de mouvement retour se développe depuis quelques semaines. Tandis que quelques 38 350 Ukrainiens ont pu être recensés à Berlin afin de bénéficier des aides sociales allemandes, c’est quasiment 440 000 personnes qui ont choisi de traverser la frontière de la Pologne pour retourner en Ukraine. Et bien que les autorités polonaises ne peuvent confirmer s’il s’agit à 100% de réfugiés, les faits restent sidérants lorsque l’on sait que des milliers d’Ukrainiens continuent à quitter leur pays depuis l'invasion russe fin février. Mais voilà, Jana Schostak explique à rbb24 qu'en Pologne "beaucoup déclarent être ici depuis un mois et n'avoir trouvé un logement que pour une durée limitée. Mais ce n'est pas non plus le cas de tout le monde". Et Simon, un bénévole, vient renchérir en disant que "beaucoup de gens qui viennent ici n'ont aucune perspective" et par conséquent préfèrent retourner chez eux, malgré le danger que cela implique. 

 

Nous voulons simplement retourner en Ukraine - Julia, mère de famille ukrainienne 

 

Pourtant, malgré ce mouvement vers l’Ukraine, une grande majorité de réfugiés souhaite obtenir l’asile dans des pays européens. Olaf Jansen, directeur de l’autorité centrale des étrangers près de Frankfurt, a pu exprimer qu’il y aura “certainement une autre vague de migration secondaire, tout simplement parce que les États limitrophes de l'Ukraine, comme la Moldavie et la Pologne, ont accueilli un grand nombre de personnes en proportion de leur propre population. C'est pourquoi il est important qu'une partie de ceux qui ne veulent pas rentrer soit encore redistribuée."

 

 

Pour recevoir gratuitement notre newsletter du lundi au vendredi, inscrivez-vous !

Pour nous suivre sur FacebookTwitter et Instagram.

Capture d’écran 2022-03-13 à 09.24.13

Gabrielle Gatelier

Étudiante en journalisme, elle est curieuse de tout ce qui l'entoure. Cuisiner, lire ou encore voyager sont des choses qui la passionnent. Elle a rejoint la rédaction berlinoise en avril 2022.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Berlin !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Emma Granier

Rédactrice en chef de l'édition Berlin.

À lire sur votre édition locale