Lundi 26 octobre 2020

Night of Light – La branche événementielle monte au créneau

Par Caroline Rayner | Publié le 22/06/2020 à 12:22 | Mis à jour le 22/06/2020 à 12:42
Photo : © Pixabay
brandenburger tor night of Light Allemagne

Dans la nuit du 22 au 23 juin à partir de 22 h, de nombreux bâtiments dans le monde seront illuminés en rouge. L’initiative « Night of Light », née de la colère du secteur de l’évènementiel, se manifestera dans plus de 250 villes d’Allemagne comme à Berlin à la « Brandenburger Tor » entre autres ou encore à Essen avec l’illumination de la « Zollverein ».


Tout un pan de l’économie en détresse

Le secteur de l’événementiel est sans doute celui qui a le plus grandement souffert de la crise du Covid-19 puisque de nombreux évènements, que ce soit des concerts, des festivals ou encore des fêtes populaires telles que la Fête de la bière (Oktoberfest) de Munich, qui attiraient en temps normal plus de 500 millions de visiteurs, ont été annulés pour des raisons d’hygiène et de sécurité.

Ceci ne frappe pas seulement les organisateurs de plein fouet, mais également d’autres professions comme celles liées aux services de restauration, à la technique ou encore les constructeurs de scènes, nombreux à avoir fait faillite. Le secteur de l’évènementiel est donc le premier à être touché par la crise et va probablement être le dernier à en sortir.


Appel à un plan de sauvetage

Avec l’action symbolique « Night of Light », le secteur de l’événementiel qui souffre grandement de la crise, souhaite alerter la population mais surtout les politiques.

D’après, Tom Koperek, à l’initiative du projet, « Le secteur de l’évènementiel ne survivra pas les 100 prochains jours, puisque les restrictions imposées par le gouvernement rendent l’organisation des évènements impossible. ».

De plus, de nombreuses personnes de la branche sont d’avis que le soutien de l’État a été médiocre, car la seule chose que ce dernier proposait pour aider les entreprises en détresse financière, c’était des programmes de crédits. Or, comme le chiffre d’affaires perdu des entreprises concernées est difficilement rattrapable, les aides n’auront qu’un impact modéré.


Pour plus d’informations, c’est ici.

La carte des lieux participant à l’action est par là.

 

Nous vous recommandons

Caroiline Rayner - stage rédactrice

Caroline Rayner

Franco-germano-anglaise ayant grandi à Francfort, Caroline aime le chant, la musique classique et la lecture. Elle est aussi rédactrice web pour Lepetitjournal.com Allemagne.
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

FAITS DIVERS

La culture touchée de plein fouet par le vandalisme à Berlin

Le 3 octobre, jour de la fête nationale allemande, 63 œuvres d’art issues de l’Île aux Musées à Berlin ont été dégradées. Vandalismes isolés ou acte symbolique ? Quelles en seraient les raisons ?