Au Musée de la Photographie de Berlin, l’œuvre de Candida Höfer sous un nouveau jour

Par Emma Voglimacci Stephanopoli | Publié le 24/03/2022 à 13:45 | Mis à jour le 24/03/2022 à 15:37
Photo : © Le Petit Journal Berlin - Emma Voglimacci
Exposition Candida Höfer, Musée de la Photographie de Berlin

Du 25 mars au 28 août, les œuvres de la célèbre photographe Candida Höfer sont exposées au Musée de la Photographie de Berlin, une collaboration inédite avec la collection de la « Kunstbibliothek ».

 

Un dialogue artistique inédit

Au deuxième étage du musée, les visiteurs sont invités à voyager entre 90 œuvres d’Höfer mais aussi d’Eugène Atget, Helga Paris, Frank Cousins, Fratelli Alinari, Dirk Alvermann, Willy Römer ou encore Bernard Larsson. « Cette exposition est un dialogue entre les œuvres de Candida Höfer et les œuvres de notre collection de la Kunstbibliothek » explique Ludger Derenthal, historien de l’art et responsable de la collection photographique du musée. La photographe allemande a choisi l’ordre des images mettant en relation ses photographies avec la vieille collection du Musée.

 

Höfer, Rossiskaya Gosudarstvennaya Biblioteka MoskwaII, 2017
© Candida Höfer - VG Bild-Kunst

 

 

Höfer, Bolschoi Teatr MoskwaII, 2017
© Candida Höfer - VG Bild-Kunst

 

Ces dernières interagissent sur un thème commun : les espaces. Candida Hofër aime capturer ce qu’elle définit comme « des espaces publics et semi-publics de différentes époques [...] accessibles à tout le monde : des lieux de rencontre, de communication, de connaissance, de détente, de récréation. Ce sont des spas, des hôtels, des salles d'attente, des musées, des bibliothèques, des universités, des banques, des églises et, depuis quelques années, des jardins zoologiques. »

Quant à la collection du musée, Ludger Derenthal explique qu’elle a été initialement documentée pour apprendre aux élèves des écoles d’art, la « bonne architecture », comprenant donc elle aussi des images de lieux et d’espaces.

 

Höfer, PalacioSintra, 2006
© Candida Höfer - VG Bild-Kunst

 

 

Wasmuth, 1899
© Staatliche Museen zu Berlin - Kunstbibliothek

 

A travers un groupement par thème de tous ces travaux, les œuvres d’Höfer sont ouvertes à de nouvelles interprétations. Par exemple, un fil conducteur se distingue entre les images en couleur de l’artiste allemande des années 1980 à Liverpool (de chambres d'hôtes, de restaurants, de bars, de stations thermales et de salles d'attente) avec les photographies de rue de Willy Römer et Bernard Larsson, de bars espagnols de 1960 de Dirk Alvermannet et de pubs berlinois de Helga Paris.

 

Alvermann, café
© Staatliche Museen zu Berlin - Kunstbibliothek

 

Une artiste de renommée internationale

« Ici on a la chance de voir toute l’œuvre de Candida Höfer » m’explique Ludger Derenthal. En effet, Candida Höfer est mondialement renommée. Après des études à l’Académie des Arts de Düsseldorf avec le célèbre couple de photographes allemands, Bernd et Hilla Becher, elle se consacre à la photographie. Elle commence sa pratique par une série de clichés sur les immigrés, puis, abandonne l’humain pour les lieux, expliquant au Figaro préférer « la beauté et l’ordre ». Au Musée de la Photographie de Berlin, on y retrouve ses premiers travaux dont des séries jusqu'ici peu connues du grand public, certaines n’ont encore jamais été exposées.

 

Höfer, Weindengasse Köln, 1975
© Le Petit Journal Berlin - Emma Voglimacci

 

Très reconnue, elle a reçu le prix « Kunstpreis Finkenwerder » en 1987, l'ordre du Mérite de la République fédérale d'Allemagne en 2015 et le Sony World Photography Awards en 2018, récompensant l’ensemble de sa carrière. Candida Höfer a beaucoup apporté à la photographie contemporaine. Par son travail remarqué, elle a donné, avec d’autres, une place de renommée à l’Allemagne dans le domaine de la photographie artistique.

 

Candida Höfer, portrait
© IKS - Medienarchiv

 

Tarifs : 5 - 10 €

  • Lundi : fermé
  • Mardi-Mercredi 11:00 - 19:00
  • Jeudi 11:00 - 20:00
  • Vendredi-Dimanche 11:00 - 19:00

Informations et réservations sur le site du Musée de la photographie.

 

Pour recevoir gratuitement notre newsletter du lundi au vendredi, inscrivez-vous !

Pour nous suivre sur FacebookTwitter et Instagram.

emma V

Emma Voglimacci Stephanopoli

Étudiante à Sciences Po Lille, elle rejoint l'équipe du Petit Journal de Berlin en février 2022, prête à découvrir la ville, ses habitants et sa communauté d'expatriés francophones !
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Berlin !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Emma Granier

Rédactrice en chef de l'édition Berlin.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale