Les monuments historiques de Berlin plongés dans le noir

Par Clara Le Divenach | Publié le 02/08/2022 à 15:54 | Mis à jour le 03/08/2022 à 10:08
Photo : © Andreas Kruck - Unsplash
L'eglise du souvenir de nuit à Berlin

Afin d’économiser de l’énergie, plusieurs bâtiments publics et monuments emblématiques de Berlin ne seront plus éclairés la nuit.

 

Environ 15% de l'électricité consommée en Allemagne est encore produite à partir de gaz. Avec le contexte de la guerre en Ukraine et les fortes tensions avec la Russie, le Land de Berlin et l'Etat fédéral cherchent à économiser l'énergie, c’est pourquoi depuis mercredi 27 juillet, 200 sites sont plongés dans le noir à partir de 23 heures.

 

La sénatrice de l'environnement Bettina Jarasch (membre du parti Die Grünen), également en charge de la protection des consommateurs, a déclaré : "Au vu de la guerre contre l'Ukraine et des menaces de la Russie en matière de politique énergétique, il est important que nous utilisions notre énergie avec le plus de précaution possible. Cela vaut aussi et surtout pour les pouvoirs publics".

Le sénateur du développement urbain Andreas Geisel (SPD) a ajouté que le service public devait montrer l'exemple en matière d'économie d'électricité ou d'énergie de chauffage, et que l’objectif d’économie était de 10%.

Environ 1 400 projecteurs seraient en service pour l'éclairage et les coûts en électricité s'élèvent à environ 40 000 euros par an.

 

L'éclairage de ces bâtiments sera prochainement arrêté :

  • Staatsoper Unter den Linden
  • Deutsche Oper
  • Gedächtniskirche
  • Porte des éléphants et entrée du zoo
  • Musée juif
  • Ruines de la gare Anhalter
  • Bibliothèque commémorative de l'Amérique
  • Château de Charlottenburg
  • Porte de Charlottenburg

Mais également d'autres églises (dont l'église Saint-Nicolas), statues et ponts

 

La pénurie de gaz en Allemagne

D’autres villes en Allemagne cherchent à prévenir une potentielle pénurie de gaz. Hanovre, dans le nord-ouest du pays, a été la première grande ville  à annoncer des économies d’énergie, notamment en rationnant l’eau chaude dans certaines infrastructures publiques.

Par ailleurs, la Commission européenne a incité les Etats membres à économiser 15% de leur consommation de gaz pour s’assurer qu’ils puissent faire face à une éventuelle coupure de gaz russe. 

 

Pour recevoir gratuitement notre newsletter du lundi au vendredi, inscrivez-vous !

Pour nous suivre sur FacebookTwitter et Instagram.

Clara le divenach

Clara Le Divenach

Etudiante en master de relations internationales, Clara fait partie de la rédaction berlinoise depuis juin 2022. Attirée par l'histoire et la culture berlinoise, elle aime vivre et partager de nouvelles expériences.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Berlin !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Emma Granier

Rédactrice en chef de l'édition Berlin.

À lire sur votre édition locale