Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 1
  • 0

Le Grenier à Bulles, le nouveau repaire des amateurs de BD à Berlin

Emma Granier - LPJ Berlin -Claire Grenier a BullesEmma Granier - LPJ Berlin -Claire Grenier a Bulles
Claire Grenier dans la nouvelle librairie "Le Grenier à Bulles" © Emma Granier - LPJ Berlin
Écrit par Emma Granier
Publié le 29 décembre 2022, mis à jour le 27 août 2023

Claire nous accueille dans sa toute nouvelle librairie, sur la Kurfürstenstraße, non loin de l'école Voltaire. On sent l’odeur du neuf, les premiers albums commencent à trôner fièrement sur les étagères et la vitrine prend forme petit à petit. 

 

Arrivée à Berlin il y a deux ans avec sa famille et leur collection de bandes dessinées, Claire a d’abord passé la première partie de sa carrière dans l’industrie en tant qu’ingénieur mécanique. Les premiers mois dans la capitale allemande, marqués par le confinement et la pandémie de Covid-19, sont également un moment charnière pour elle. Une envie de changement se fait sentir et elle décide de faire un bilan de compétences. C’est peu après avoir fait cette démarche que l’idée d’ouverture d’une librairie spécialisée dans la bande dessinée francophone à Berlin fleurit. “Nous sommes très amateurs de BDs à la maison et nous étions un peu frustrés par l’offre de BD en français à Berlin.”

 

Nous sommes très amateurs de BDs à la maison et nous étions un peu frustrés par l’offre de BD en français à Berlin.

 

De l’idée à la concrétisation du projet de librairie

Avec déjà plus de 2.000 exemplaires dans la bibliothèque familiale, Claire avait déjà un bon bagage dans le domaine. Il fallait ensuite passer par toutes les étapes administratives pour la création de l’entreprise. Elle s’inscrit donc à une formation organisée par Akelei et soutenue financièrement par le Sénat de Berlin pour la création d’entreprise, à destination des femmes entrepreneures. C’est là que les premiers jalons de l’aventure sont posés en parallèle de la réalisation du business plan et d’une étude de marché. 

 

Concernant la formation au métier de libraire, elle se renseigne ensuite auprès de l’école de la librairie (anciennement l’INFL) en France, mais seulement 2h sont consacrées à la bande dessinée et aucune formation n’est proposée sur l’export à l’international, deux axes clés pour son futur commerce. C’est donc par le biais de consultants spécialisés en librairie, Book Conseil, qu’elle va finir son apprentissage avec une formation parfaitement adaptée à ses besoins. 

“J’ai ensuite fait un stage dans une librairie en Suisse et on m’a mis dans le bain dès le premier jour : “il y a une livraison de cartons, c’est toi qui réceptionnes !”. J’ai pu voir comment on fait l’analyse des ventes tous les jours pour pouvoir recommander si nécessaire, se tenir au courant des nouveautés pour changer les rayons et avoir un assortiment toujours attrayant. Finalement, c’est de la gestion de stock : on a la même chose dans l’industrie avec les bobines d'aluminium !”

 

Changer les rayons et avoir un assortiment toujours attrayant. Finalement, c’est de la gestion de stock : on a la même chose dans l’industrie avec les bobines d'aluminium !

 

Deux impératifs, un local et un nom 

En parallèle de cette période de formation, elle se lance dans la recherche d’un local et de financements. “Lors de l’étude de marché, j’avais rapidement identifié le Nollendorfkiez. C’est un quartier commerçant et il y a beaucoup de passage de familles françaises grâce à la proximité de l’école Voltaire et du Lycée Français.” C’est en passant devant un local vide mais rénové récemment, qu’elle va trouver la perle rare. “Le local fait partie d’un groupe de commerces dont un café, ce qui est assez sympathique et pratique pour les pauses ! J’y suis allée au culot, en demandant aux artisans qui travaillaient encore à la rénovation du local, qui était la personne à contacter.” Après deux autres visites de locaux, son choix est arrêté sur le numéro 137 de la Kurfürstenstraße. “Les locaux étaient bruts et je savais que j’allais pouvoir l’aménager exactement comme je le souhaitais”. 


Autre choix important, le nom de la librairie. “Lorsqu’on crée son entreprise, il faut rapidement pitcher son concept et trouver un nom. On commence presque par là. La difficulté ici était de trouver un nom qui marche dans les deux langues. Mais lors de la formation à la création d’entreprise, toutes les participantes allemandes m’ont vraiment encouragée à prendre un nom qui sonne plus français. Lors d’une discussion en famille, l’idée du Grenier à Bulles est venue de ma mère. Mon nom de famille est Grenier et cela crée en plus une sorte de private joke pour les personnes qui me connaissent. Donc, merci maman !”
 

 

 

Intérieur de la librairie le Grenier à bulles
Intérieur de la librairie et fresque murale par Seboh Creation © Emma Granier - LPJ Berlin

 

Des albums allemands également dans les rayons

Finalement, entre le bilan de compétences début 2021, la véritable conceptualisation du projet en juin, la formation à la création d’entreprise à l’automne et l’ouverture de la librairie ce mois-ci, il se sera écoulé une bonne année. Ces derniers mois ont été occupés à la réception des stocks et à l’organisation de la librairie. 

 

“J’ai choisi un logiciel de gestion de stock français car la majorité des titres sont français et donc déjà référencés dans le système.” Finalement le catalogue de la librairie propose environ 80 % de titres en français et 20 % en allemand. “Je vais avoir plus de titres allemands que ce que je pensais. Beaucoup d’habitants du quartier passent me voir depuis que je travaille dans le local pour l’installation, et une question fréquente est de savoir s’il y aura aussi des BD en allemand. Donc on aura les nouveautés et les best sellers allemands !” nous confie-t-elle avec le sourire.
Aussi, la librairie sera la première dans un pays non-francophone, à appartenir au réseau de librairies indépendantes Canal BD : une belle preuve d’appartenance et de reconnaissance du milieu de la BD francophone !

 

Les grandes étapes à venir 

Tout d’abord, Claire nous donne rendez-vous pour l’ouverture du Grenier à Bulles le 25 novembre et pour une soirée d’inauguration le 4 décembre. Puis, les prochains mois, des animations seront proposées dans la librairie. Des rencontres avec les auteurs, des signatures d’albums, des cours de dessin pour les enfants, etc. 

A terme, ce sont plus de 6.000 références que l’on pourra feuilleter dans les rayons de la librairie, ainsi que des jeux de société, des figurines, des affiches et des illustrations. Une vraie source d’idées pour des cadeaux. Ça tombe bien, Noël n’est pas très loin !

Rendez-vous donc au Grenier à Bulles, Kurfürstenstraße 137, 10785 Berlin !

Et suivez l’actualité de la librairie via leur page facebook et leur page instagram.
 

 

 

Pour recevoir gratuitement notre newsletter du lundi au vendredi, inscrivez-vous !

Pour nous suivre sur FacebookTwitter et Instagram.

Flash infos

    Pensez aussi à découvrir nos autres éditions

    © lepetitjournal.com 2024