Mardi 20 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Anciens élèves des lycées français d’Allemagne: rendez-vous à Berlin  

Par Lepetitjournal.com International | Publié le 07/11/2018 à 09:00 | Mis à jour le 08/11/2018 à 12:32
FONA Berlin AEFE anciens élèves

Après les forums mondiaux de Paris (2009), Casablanca (2011), Vienne (2013) et Lisbonne (2017), le premier forum national des anciens élèves des lycées français d'Allemagne (FONA) sera organisé à Berlin, le samedi 24 novembre 2018. 

120 personnes sont attendues : des anciens élèves des 15 différents lycées français d’Allemagne, quelles que soient leurs nationalités et aujourd’hui établis dans différents pays, des représentants de l’Ambassade de France en Allemagne et de l’AEFE, des personnalités françaises et allemandes attachées à l’enseignement français à l’étranger et aux relations franco-allemandes : élus, artistes, chefs d’établissement, etc…

 

« Ce lycée est unique au monde » 

 

Lors de la visite du président François Mitterrand pendant son premier mandat, cette phrase visait à rendre hommage au plus vieil établissement français à l’étranger et au symbole qu'il constitue pour la relation franco-allemande. L’origine du lycée français de Berlin remonte en effet à 1689, année de la fondation d’un collège par des huguenots français émigrés dans le Brandebourg, après la révocation de l’édit de Nantes. Quelque 15.000 Français avaient en effet cherché refuge outre-Rhin.

Au cours de son histoire, le lycée fut implanté dans différents quartiers de Berlin. Le bâtiment fut même détruit pendant les bombardements de 1945, quelques semaines avant la fin de la seconde guerre mondiale. Pendant plus de trois siècles, l’établissement a toujours réussi à garder le français comme langue d'enseignement, même aux heures sombres du Troisième Reich. 

Aujourd’hui installé dans le quartier de Tiergarten, le Französisches Gymnasium compte environ 900 élèves :  Allemands, Français, mais aussi d’autres nationalités, qui ont la possibilité de préparer trois diplômes différents : le Baccalauréat, l’Abitur et l’Abibac. Le lycée est régulièrement classé parmi les meilleures écoles publiques berlinoises, en raison des performances de ses élèves à l'Abitur. Le taux de réussite au Baccalauréat avoisine chaque année entre 97 et 100% et de nombreux lauréats au concours général des lycées sont issus de l’établissement. 

Au total, l’Allemagne compte 15 lycées français. Quelques anciens élèves figurent parmi les personnalités politiques de l'Hexagone. Le premier ministre Edouard Philippe est un ancien du lycée français de Bonn. Secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Europe et des affaires étrangères, Jean-Baptiste Lemoyne est également un ancien du réseau éducatif français à l’étranger, puisqu’il a vécu dans son enfance à Berlin. 

Tout un programme

Au programme du FONA : une table-ronde sur le thème « Les anciens élèves, symboles de l’interculturalité ? » (au Lycée français de Berlin), des ateliers pratiques sur la structuration du réseau des anciens élèves (à l'école Voltaire toute proche), des interventions de Anne-Marie Descôtes, ambassadrice de France en Allemagne, et de Christophe Bouchard, directeur de l’AEFE, ainsi qu'un grand nombre de moments d'échange et de fête.  
 
Le FONA viendra clôturer la Semaine des lycées français du monde (19 au 24 novembre 2018), événement multiforme qui aura pour fil rouge : « Plurilinguisme et pluralité culturelle, atouts du réseau AEFE ».

Aujourd’hui, l’AEFE peut compter sur un réseau de près de 600.000 anciens élèves issus des lycées français à l’étranger (496 établissements dans 137 pays). 

« Ils sont de précieux ambassadeurs de l’éducation à la française et des valeurs qu’elle porte et contribuent à l’influence française dans tous les secteurs d’activité et dans tous les pays » ambitionne l’AEFE.

Pour s’inscrire à l’événement et obtenir plus d’informations, rendez-vous sur le site de l’AEFE.

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Berlin

EDUCATION

Anne Henry « FLAM est le parent pauvre de l’enseignement du français »

Le programme de consolidation du Français Langue Maternelle – FLAM- vise à favoriser la pratique extra-scolaire de la langue française chez des enfants d’expatriés français ou de familles binationales

Sur le même sujet