Mardi 16 juillet 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

SCHLAGERMUSIK - Connaissez-vous ce monument de la musique allemande ?

Par Lepetitjournal Berlin | Publié le 12/10/2015 à 22:00 | Mis à jour le 13/10/2015 à 03:19

Bienvenue au cœur de la culture allemande à travers la Schlagermusik, souvent traduite par « musique de variété » en français. Mais, les Schlagersänger seraient-ils vraiment des équivalents des chanteurs français de variété ? A l'oreille, plus proches de Patrick Sébastien que de Gainsbourg, les chanteurs de Schlagermusik sont aujourd'hui connus comme des stars du hitsystem allemand. Le www.lepetitjournal.com/berlin vous propose d'en découvrir un peu plus sur le sujet.

Littéralement, le terme Schlager est l'équivalent du hit anglais, et donc du tube français. Il désigne ainsi généralement des airs rythmés et répétitifs, d'un ton humoristique ou sentimental, à gros succès. Le phénomène désigne les musiques populaires dans les pays germanophones du nord de l'Europe, notamment à l'est de la France, ainsi qu'en Lettonie, Lituanie, Scandinavie. Même à Berlin, où la majorité des gens ne jurent que par la techno, certains clubs organisent des soirées Schlager. Voilà donc une rapide chronologie, non exhaustive, de l'évolution de la Schlagermusik pour mieux vous y retrouver.

Le terme Schlager viendrait tout droit d'Autriche, en 1870, où les airs d'opérettes sont devenus populaires. En 1920, avec l'apparition de la parole dans l'industrie du cinéma, les chanteurs sont très souvent aussi acteurs. C'est le cas de la mythique Marlene Dietrich. Influencée par les ondes américaines, elle chante en allemand et en anglais. Ce mélange international ne dure que jusqu'en 1933, où le nationale-socialisme opère une brusque censure. La Schlagermusik de cette époque n'a donc strictement rien à voir avec celle d'aujourd'hui. Elle annonce seulement un nouveau format, commercialisable, en langue allemande et grand public.

Marlene Dietrich - « Sag mir wo di Blumen sind »


MARLENE DIETRICH ~ SAG MIR WO DIE BLUMEN SIND von modinelly

 

Entre 1950 à 1970, les Schlagersänger sont influencés par les airs pop. Cette période est alors parfois désignée comme leur « heure de gloire ». France Gall chantera en allemand et Claude François sera traduit en allemand. Roberto Blanco chante par exemple en 1969, « Heute so, morgen so ». Les Schlager sont à ce moment là des chanteurs folkloriques.

Roberto Blanco - « Heute so, morgen so »

 

Avec l'avènement du Rock'n'roll et de la culture contestataire, dans les années 80, les chanteurs Schlager ne sont plus si populaires que ça, du moins parmi les jeunes. C'est probablement à ce moment, que le terme perd son sens premier, de hit, pour prendre cette connotation de musique traditionnelle et populaire, que l'on écoute dans les bals ou les grandes fêtes régionales. Stefanie Hertel, qui se fait connaître dans les années 1990, continue aujourd'hui de chanter en tenue traditionnelle bavaroise. Voici un exemple de reprise de sa chanson « Über jedes Bacherl geht a Brücker » avec laquelle elle avait gagné le prix der Volksmusik en 1992.

Stefanie Hertel - « Über jedes Bacherl geht a Brücker »

 

Aujourd'hui donc, si l'on vous demande si vous êtes des « Schlager-fans », cela ne voudra pas dire que vous êtes dans l'air du temps. On pensera plutôt que vous aimez les chansons d'amour et tous leurs dérivés sexuels, le kitch coloré, et les festivals traditionnels où la bière remplace l'eau. Un exemple extrême serait celui des Wildecker Herzbuben, un groupe de musique des années 1990, encore actif aujourd'hui. Leur ton est incontestablement comique, et certains accents font appels au folklore bavarois.

Wildecker Herzbuben - « Der Alte Häuptling der Indianer »

 

Le chanteur-compositeur Matthias Reim s'illustrerait dans la catégorie chanson d'amour, avec son tube « Verdammt, ich lieb' dich », littéralement « Putain, qu'est-ce que je t'aime. »

Matthias Reim - « Verdammt, ich lieb' dich »

 

Heino est aussi connu que Johnny Halliday. Né en 1938, il est célèbre pour sa coupe blonde et ses lunettes de soleil noir, qu'il ne quitte pas d'une semelle. On dit même qu'il les aurait gardé pour la photo d'identité de son passeport. Il est devenu une icône populaire de la musique allemande, mais il a aussi exploré d'autres genres musicaux pendant sa carrière.

Heino – « Rosamunde »

 

Helen Fischer représente, elle, la version pop américaine des Schlager allemands. Ses chorégraphies font en effet penser à Madonna ou à Britney Spears. Animatrice de télévision, elle présente depuis 2011 à Noël son propre show, Helen Fischer Show. Bien avant elle, de nombreux artistes ont participé à aux nombreuses émissions de télévision consacrées à la chanson populaire allemande, comme la ZDF-Hitparade jusqu'en 2000, ou un peu plus tard l'Eurovision. Son album Farbenspiel a été vendu à 1,5 millions d'exemplaires, la preuve que la Schlagermusik n'est pas morte !

Helen Fischer – « Mit atemlos durch die Nacht »

 

Difficile donc de dresser un tableau exhaustif de ce phénomène principalement allemand. Ce qui est certain est que la Schlagermusik s'apparente toujours à un phénomène de masse. Qu'ils soient moqués ou adulés, vous croiserez donc forcément, durant votre séjour en Allemagne, ces airs que tout le monde connait.

Pour aller au devant du phénomène, la Schlagernacht des Jahres aura lieu le samedi 21 novembre 2015, à 18 heures, à la Mercedes-Benz Arena. Helene Fischer, Andrea Berg Semino Rossi et Andreas Gabalier vous feront danser pendant six heures de musique. La Schlagermove, festival en juillet à Hamburg, organise aussi des soirées jusqu'à Berlin, à retrouver sur leur site. Dans de moindres proportions, de nombreux bars, comme l'Edelweiss, le Schwuz, le Clärchen Ballhaus et le Wind&wetter / Kommerzpunk, proposent des Schlagerparty. A l'Hafen-bar c'est tous les jeudi soir à partir de 21 heures. Et dans le cas où vous n'auriez pas la force de vous plonger au milieu de cette hystérie collective, souvenez-vous du Karaoké dominical de Mauerpark, à partir de 15 heures, les jours où le temps le permet. La musique n'y est pas exclusivement Schlager et la transition sera plus douce pour les apprentis !

Floriane Fumey (www.lepetitjournal.com/Berlinmardi 13 octobre 2015

Savoir plus :

Le site des Schlager : http://www.schlager.de/

Schlagernacht : http://www.mercedes-benz-arena-berlin.de/events/detail/schlagernacht-des-jahres-2015

Plus de Schlager-party : http://www.partyzone-berlin.de/musikstile/Schlager.php

Soirées à l'Hafen-bar : http://www.hafenbar-berlin.de/schlager-party-berlin?doing_wp_cron=1444210658.4271519184112548828125

Le Karaoké de Mauerpark : https://www.facebook.com/sonntagskaraoke

La Schlagermove à Hamburg et à Berlin : http://www.schlagermove.de/

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

Francfort Appercu
ECONOMIE

La Deusche Bank en crise sous le feu des critiques

Pointé du doigt pour son plan de restructuration, sa gestion des départs mais aussi au cœur d’une enquête de la justice américaine, le géant bancaire en crise ne cesse de faire couler de l’encre.

Vivre à Berlin

Conduire à l’étranger : avez-vous besoin du permis international ?

Expatriation rime avec démarches administratives. Parmi les papiers à emporter dans sa valise, le permis de conduire français est bien souvent indispensable. Mais est-il suffisant ?

Expat Mag

Stockholm Appercu
SOCIÉTÉ

Notre guide pour profiter de Stockholm durant l’été

À Stokholm durant quelques jours ou pendant tout l'été ? Suivez notre guide pour être certain.e de profitez au maximum de votre expérience stockholmoise...

Sur le même sujet