Polémique dans les écoles catalanes autour du droit au bilinguisme

Par Perrine Laffon | Publié le 15/12/2021 à 08:30 | Mis à jour le 15/12/2021 à 18:36
Photo : Copie d'écran Google Maps
ecole bilingue catalogne

La justice donne raison aux parents d'élèves d'une école catalane et oblige l'établissement à proposer 25% des classes en langue espagnole.


En Espagne, la législation permet la coexistence de deux langues officielle dans une communauté autonome, le castillan et une langue régionale. Mais dans le cas de régions où la problématique de la "cohabitation" n'est pas encore résolue, le bilinguisme devient problématique pour le choix des langues dans lesquelles enseigner dans les écoles. C'est le cas en Catalogne, où une école de la petite commune de Canet de Mar, dans la province de Barcelone, est plongée dans une vive polémique qui secoue toute la sphère politique et éducative catalane. 


25% des cours en espagnol

La justice espagnole considère depuis 1994 la condition de l'espagnol comme langue d'enseignement en Catalogne, exigeant ainsi qu'un minimum de 25% des classes soit données aux élèves en castillan. Or, les tribunaux espagnols ont rendu plusieurs jugements obligeant les établissements éducatifs catalans à respecter ce quota, en vain. La dernière sentence est tombée récemment : le tribunal suprême de justice catalan a rappelé à l'ordre l'école de Turó del Drac de Canet de Mar, obligeant l'établissement à offrir un quart des cours en catalan suite à la plainte de parents d'élèves. Cette résolution est un droit dû à tous les citoyens vivant en Catalogne, dont les enfants ont le droit de recevoir 25% de leur éducation en espagnol, et 75% en catalan. Mais pour une partie des indépendantistes catalans, cette mesure est vécue comme une insulte et une attaque à la transmission de leur culture. 


Multiplication des plaintes

Suite au jugement du Tribunal Suprême catalan, la famille qui a demandé l'application des cours en espagnol semble faire l'objet de menaces et de pressions de la part d'autres parents d'élèves et de représentants du secteur de l'éducation. Le Conseiller d'Éducation de la Generalitat a visité le centre éducatif pour affirmer son soutien à la direction de l'école, et non aux parents plaignants, accusant la justice de vouloir "rompre la cohabitation...". 
Les représentants de l'Asamblea por una Escuela Bilingüe, association qui a accompagné les parents demandant l'application des deux langues officielles, assurent que depuis la médiatisation de ce cas plus de quarante nouvelles demandes ont été reçues par l'organisme de la part de parents qui veulent exiger les 25% de cours en espagnol dans l'école de leurs enfants.  

Sur le même sujet
perrine laffon

Perrine Laffon

Journaliste et rédactrice web française à Barcelone. Spécialiste de la culture locale et nationale. Suivi de l'actualité catalane, portraits, analyses. Passionnée de voyages et d'Histoire.
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale