STATISTIQUES – Quelle est la ville la plus riche d’Espagne ?

Par Lepetitjournal Barcelone | Publié le 26/07/2022 à 14:30 | Mis à jour le 26/07/2022 à 14:30
Photo : CC
mairie de Pozuelo de Alarcón

Où se situe votre municipalité en termes de richesse, ou bien de chômage ? Découvrez les différents classements des villes espagnoles.

 

Dans son étude sur les indicateurs urbains 2021, l'Institut National de Statistique (INE) dévoile le classement des villes espagnoles selon différents facteurs étudiés. Ainsi, ce rapport révèle quelles sont les villes les plus riches, mais également les plus pauvres d'Espagne, tout comme celles qui connaissent le taux de chômage le plus important et celles qui au contraire sont de meilleurs élèves sur ce plan là. Les données utilisées dans cette étude sont celles de l'année 2018 pour le revenu moyen des foyers, et de l'année 2020 pour le taux de chômage.

Pozuelo de Alarcón, ville la plus riche d'Espagne

Le rapport de l'INE révèle que les deux villes (de plus de 20.000 habitants) les plus riches du pays se situent dans la Communauté de Madrid. En effet, si l'on se réfère aux revenus nets moyens par foyer, la municipalité la plus riche du territoire est celle de Pozuelo de Alarcón, avec une moyenne de 28.326 euros. Elle est suivie par celle de Boadilla  del  Monte  (Madrid), avec 21.795 euros en moyenne. Le podium est complété par une ville située en Catalogne, puisque Sant Cugat del Vallès se place à la troisième position de ce classement avec 20.582 euros de revenu moyen par foyer. Les premières grandes agglomérations à apparaitre dans ce classement sont San Sebastián (en onzième position avec 18.098 euros), suivie de Madrid (en seizième position avec 16.700 euros en moyenne) et de Barcelone (dix-neuvième avec 16.386 euros de moyenne/foyer).

Des municipalités d'Andalousie, en fin de classement

Si l'on observe l'autre côté de ce même classement établi par l'INE, les villes qui enregistrent les chiffres les plus bas quant à la rente nette moyenne par foyer sont situées dans le sud du pays. La commune qui ferme le classement est celle de Níjar (Almería, Andalousie), avec seulement 7.307 euros de revenus moyens par foyer. Les deux autres communes les plus modestes sont celles de Vícar (Almería, Andalousie), et celle de Los Palacios y Villafranca (Séville), dont les habitants ont des revenus moyens respectifs de 7.451 et de 7.507 euros.

Les bons et mauvais élèves en terme de chômage

Toujours selon l'étude sur les indicateurs urbains de l'INE, la ville qui a enregistré le taux de chômage le plus bas en 2020 est celle de Pozuelo de Alarcón : avec 6,5% de chômage, la municipalité madrilène est, en plus d'être la ville la plus riche, celle où le moins de chômage est observé en Espagne. Elle est suivie en seconde position par San Sebastián (avec un taux de 7,1%), puis de Sant Cugat del Vallés qui se classe troisième de ce classement avec 7,4% de chômage.

Ces villes font parties des plus riches du pays, une corrélation est donc observable entre le facteur chômage et le facteur revenus. Trois communes andalouses viennent fermer le classement : Linares (province de Jaén) est la ville qui enregistre le taux de chômage le plus élevé du pays, avec 32,5 %. Elle est devancée par Cordoue et ses 27,8% de chômage, et de Grenade (26,8%).

 

Kévin TOMAS (www.lepetitjournal.com - Espagne)
Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !
Suivez nous sur Facebook et sur Twitter

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale