Mercredi 17 juillet 2019
Barcelone
Barcelone
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

L’Espagne, 2e pays qui rejette le plus de plastique en Méditerranée

Par Arthur Diaz | Publié le 05/06/2019 à 17:55 | Mis à jour le 06/06/2019 à 10:20
Photo : Brian Yurasits on Unsplash
plastique Méditerranée Espagne

Le plastique représente 95% des déchets en mer Méditerranée. Alors que l’Union européenne produit 27 millions de tonnes de déchets plastiques par an, l’Espagne est le second pays à en déverser le plus, après la Turquie.

 

L’ONG WWF tire la sonnette d’alarme en publiant un rapport sur la pollution plastique en Méditerranée. Il y a actuellement en mer Méditerranée entre 70.000 et 130.000 tonnes de microplastiques (fragments inférieurs à 5mm) et entre 150.000 et 500.000 tonnes de macroplastiques. 

Les microplastiques sont les plus dangereux pour notre environnement. Ces derniers vont jusqu’à contaminer l’air et l’eau -en bouteille ou du robinet- mais aussi la nourriture, les boissons, le sel, le miel ou encore la bière!  

 

L’Espagne consomme environ 3,84 millions de tonnes de plastique chaque année

La forte densité de population et l’activité humaine sont les principales raisons de la pollution plastique de la Méditerranée. Cependant, les centaines de millions de touristes qui viennent chaque année autour de cette mer européenne causent une augmentation de 40% des déchets marins durant l’été. 

L’Espagne consomme environ 3,84 millions de tonnes de plastique chaque année. Le pays représente 10% de la consommation européenne de matières plastiques à usage unique. Dans certaines zones côtières telles qu’Almérie ou sur la côte tropicale, dans la province de Grenade, le plastique de serre est fortement employé pour l’agriculture. 

 

Dans certaines zones côtières telles qu’Almérie ou sur la côte tropicale, dans la province de Grenade, le plastique de serre est fortement employé pour l’agriculture

 

Avec entre 2 à 4 millions de tonnes de plastique consommées chaque année, la France ne recycle que 22% de ses matières plastiques, un des pires chiffres à l’échelle européenne. Il existe tout de même une feuille de route pour remédier à cette situation. L’objectif étant d’arriver à un recyclage total du plastique d’ici 2025. Mais 2025, c’est aussi l’année où il y aura 1 tonne de plastique pour 3 tonnes de poissons dans les océans. Ne faudrait-il pas accélérer les prises des décisions au niveau politique ? Si l’Espagne est le deuxième pays à déverser le plus de plastique dans la mer Méditerranée (126 tonnes par jour), la France est 5e avec 66 tonnes par jour, derrière l’Égypte. 

 

Les îles Baléares ont décidé de légiférer

L’Espagne n’a aucune restriction sur la mise en décharge, qui consiste à enfouir des déchets directement dans la terre sur plusieurs hectares. C’est un mode de traitement polluant et non soutenable. Les îles Baléares avec 20 millions de touristes par an, pour un peu plus d’un million d’habitants, ont pour leur part décidé d’intervenir. Le parlement de cette communauté autonome a fait passer une loi sur les déchets et sols pollués qui vise à limiter la consommation de plastique à usage unique. 

Le Parlement européen a adopté quant à lui cette année l’interdiction des plastiques à usage unique. Cette loi sera effective dès le 1er janvier 2021 et concernera une dizaine de catégories de produits pour lesquels des alternatives existent. 

Au niveau mondial, 700 espèces marines sont menacées par le plastique. 90% des dommages causés à la faune marine sont dus au plastique. Il est grand temps que les législations évoluent et s’accentuent en faveur de l’environnement. Si l’Union européenne emboîte le pas, elle n’en fait pas encore assez pour devenir une véritable pionnière de l’économie circulaire. 

arthur diaz

Arthur Diaz

Jeune journaliste partagé entre la France, le Canada et l’Espagne. Arthur est passionné par la politique. Motivé et polyvalent, il a déjà travaillé pour la télévision québécoise.
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Dom ven 07/06/2019 - 07:32

Je pense qu'il n'y a pas un état meilleur qu'un autre dans ce domaine, hélas. Nous vivons en Espagne près de Gibraltar et tous les dimanches nous allons avec qqs amis ramasser des déchets sur les plages. Nous constatons avec tristesse que même les gens de la mer, navigateurs ou pêcheurs jettent des déchets en mer. Lamentable. Il est temps que le monde réagisse.

Répondre

Vivre à Barcelone

IMMOBILIER

Un air méditerranéen au cœur de Pedralbes

Barcelone fait toujours rêver et continue d’attirer de nouveaux résidents étrangers qui voient en elle une ville cosmopolite avec un excellent climat, où il fait bon vivre.

Expat Mag

Tokyo Appercu
POLITIQUE

Japon : élections à la chambre des conseillers

Le 21 juillet prochain se tiendront au Japon les élections de la chambre des conseillers qui verront se renouveler la moitié des sièges de l’assemblée (dans trois ans pour l’autre moitié).

Sur le même sujet