Mercredi 19 septembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Des obsèques pour le roi de Thaïlande à la dimension de son image

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec AFP | Publié le 25/10/2017 à 09:50 | Mis à jour le 26/10/2017 à 15:57
Photo : Roberto SCHMIDT / AFP
Obsèques roi de Thaïlande

La Thaïlande s’apprête à faire ses adieux au roi Bhumibol Adulyadej durant cinq jours de funérailles spectaculaires  avec pour point culminant la cérémonie de crémation ce jeudi qui se tiendra dans le cœur historique de Bangkok où a été érigé un crematorium doré.  

Imprégnée de siècles de traditions royales et encadrée par des protocoles stricts, la cérémonie très élaborée de 90 millions de dollars, devrait réunir au moins un quart de million de Thaïlandais pour dire adieu au "père de la nation", décédé l’an dernier à l’âge de 88 ans.

Voici quelques éléments à savoir à propos des funérailles de Rama IX, vénéré comme un demi-dieu qui a régné durant 70 ans.

Le site de crémation

Au cœur du site de crémation se trouve un bûcher funéraire de 50 mètres de haut représentant le Mont Meru, le centre allégorique de l’univers dans la cosmogonie bouddhique, hindoue et jaïniste.

La structure dorée est ornée de douzaines de sculptures complexes d’animaux, divinités et créatures mythiques issues de la tradition bouddhique et hindoue.

Une place d’honneur est réservée aux sculptures des chiens bien-aimés du défunt souverain.

Disposées symétriquement autour de la tour centrale, on peut voir huit petites structures représentant les  montagnes entourant le mont Meru. Il est possible que cela soit une référence au titre de neuvième monarque de la dynastie Chakri de Bhumibol, aussi connu sous le nom de Rama IX.

Le vaste site de crémation, qui a demandé un an de préparation, est parsemé de références aux projets sociaux du roi avec notamment une petite rizière et une roue hydraulique.

Le corps de Bhumibol est conservé dans un cercueil diffèrent de l’urne royale symbolique et sera transporté jusqu’au bucher funéraire avec un charriot doré. L’urne funéraire et le cercueil seront tous deux incinérés ce qui permet selon la croyance bouddhiste, d’accéder à l’au-delà.

La cérémonie

Même s’il s’agit d’un évènement triste, les funérailles sont également une célébration de la montée au paradis de l’ancien roi. De fait, une place importante sera accordée dans les diverses cérémonies aux musiques et danses traditionnelles.

Les funérailles débutent officiellement le 25 octobre avec un rituel religieux bouddhique thaïlandais dirigé par l’unique fils de Bhumibol, le roi Maha Vajiralongkorn, aussi connu sous le nom de Rama X.

Le jour suivant, l’urne funéraire royale sera transportée du palais royal jusqu’au site de crémation par des porteurs vêtus de costumes traditionnels accompagnés de joueurs de tambours et de soldats.

Sur son chemin jusqu’au site de crémation, le cortège passera devant des centaines de personnes habillées en noir qui assisteront à la cérémonie. Ces dernières ont pour consigne de s’incliner et se prosterner quand cela est possible au passage de la procession.

Un groupe de moines bouddhistes mènera les prières tout au long de cette journée de rituels.

A la tombée de la nuit, le roi Rama X et les autres membres de la famille royale déposeront des fleurs de bois de santal aux côtés de l’urne.

La crémation en elle-même se tiendra à 22 heures lorsque l’actuel souverain allumera le bûcher funéraire.

La liste des invités

La procession funéraire sera menée par le roi Rama X accompagné de sa sœur la princesse Maha Chakri Sirindhorn et du reste de la famille royale.

Le rôle que va jouer l'épouse de Bhumibol, la reine Sirikit, malade depuis plusieurs années, n’est pas encore très clair.

Des figures de haut rang de la junte et du tout aussi important Conseil privé du roi auront un rôle de premier plan dans les processions.

Des membres de familles royales et des dignitaires de plus de 40 pays assisteront également à la crémation. On peut ainsi noter la présence du prince britannique Andrew, du prince et de la princesse Akishino du Japon, de la reine Maxima des Pays-Bas, du roi et de la reine du Bhoutan et du secrétaire à la défense américain James Mattis.

Les autorités estiment que 250.000 Thaïlandais devraient  se masser dans les rues aux alentours du site alors que des écrans géants ont été installés pour l’occasion afin de retransmettre l’évènement.

Dans cette cérémonie très méticuleusement organisée, rien n’est laissé au hasard et tous les participants devront respecter une longue liste de directives. Dans le pays, tout ce qui est lié à la royauté est strictement contrôlé.  

Les photographes ont l’interdiction de prendre des photos directes du roi alors que les journalistes ont reçu l’ordre de se raser barbe et moustache.

Comment cela va-t-il impacter les touristes ?

Les axes du centre historique de Bangkok seront fermés le jour de la crémation avec de nombreuses routes interdites d’accès autour du palais royal mais certains transports publics vers le site de crémation seront gratuits.

Même si la plupart des Thaïlandais s’habillent en noir depuis le décès du roi en octobre 2016, les Thaïlandais n’attendent pas des touristes qu’ils fassent de même mais les autorités demandent aux visiteurs de s’habiller et de se comporter de manière "respectueuse".

La vie nocturne sera moins animée que d’habitude durant cette période de funérailles mais la consommation d’alcool n’a pas été totalement interdite.

De nombreuses banques et certains commerce, comme les très répandus magasins 7-Eleven, seront fermés jeudi pour le jour de la crémation. Cette marque de respect est sans précèdent.

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir