Mercredi 30 septembre 2020

Phimai, digne héritage de la civilisation khmère en Thaïlande

Par Catherine Vanesse | Publié le 18/08/2020 à 00:00 | Mis à jour le 18/08/2020 à 02:57
Photo : Catherine VANESSE - Le temple de Phimai, dans le Nord-est de la Thaïlande, aurait servi de prototype au temple d’Angkor
Découverte du temple khmer Prasat Hin Phimai en Thaïlande

Selon certaines sources, le temple de Phimai dans la province de Nakhon Ratchasima aurait servi de prototype au temple d’Angkor. Découverte de l’un des sites khmers les plus importants en Thaïlande. 

Située à 70 km de la ville de Nakhon Ratchasima, Phimai est aujourd’hui une petite bourgade de province aux abords de la rivière Mun, la voie navigable la plus importante de la région nord-est de la Thaïlande. Pourtant, à l’époque de l’empire khmer, elle était l’une des cités les plus importantes et un noeud de communication entre le Laos au nord et le royaume khmer au sud. 

Du IXe au XIIIe siècle, l’empire khmer a englobé de vastes territoires de la Thaïlande d’aujourd’hui, s’étendant sur les provinces de Nakhon Ratchasima, Buriram, Surin et Ubon Ratchathani et aurait construit plus de 300 temples, dont les plus importants étaient reliés par une “voie royale”. C’est ainsi que la porte principale de la ville de Phimai, tournée vers le sud, invite à emprunter l’ancienne route royale, désormais visible uniquement par images satellites, longue de 225 km pour rejoindre le temple d’Angkor au Cambodge.

Mais avant de s’éloigner vers le Cambodge, le temps d’une journée ou deux, prenez le temps de vous arrêter à Phimai. 

Decouverte du temple khmer Phimai Prasat Hin en Thailande
Des ruines de l’ancienne route impériale qui menait à Angkor sont toujours visibles au sud de la ville de Phimai (Photo Catherine VANESSE)

Phimai, l’inspirante

La ville actuelle de Phimai se trouve au même emplacement que l’ancienne, avec encore aujourd’hui en son centre le Prasat Hin Phimai et, entourée, ci et là, des restes des murs d’enceinte. Construit vers le XIe et XIIe siècle, quelques années avant Angkor Wat, le Prasat Hin Phimai lui aurait servi de modèle, comme l’attestent de nombreuses similitudes architecturales telles que la tour centrale haute de 28 mètres. 

“Par hypothèse, le sommet de la tour centrale et le toit du Prasat Phimai aurait probablement servi de prototype pour la construction d’Angkor Wat” peut-on lire sur le site Internet des parcs historiques de Thaïlande ainsi que sur le dépliant que les visiteurs reçoivent lors de leur visite. 

Decouverte du temple khmer Phimai Prasat Hin en Thailande
Le parc historique de Prasat Hin Phimai (Photo Catherine VANESSE)

D’autres détails donnent cependant un caractère différent au Prasat Hin Phimai, il s’agit en effet d’un temple bouddhique mahayana alors que l’ensemble des temples édifiés par les rois khmers sont hindous. L’autre particularité tient au fait que le temple de Phimai est orienté plein sud en direction d’Angkor et non vers l’est comme c’est généralement le cas pour les temples khmers. 

À 300 mètres du parc historique de Phimai se trouve le Musée de Phimai qui revient sur l’histoire du site et la présence de l’empire khmer dans la région. Un musée qui permet d’approfondir la visite du Prasat Phimai. Étant donné que le ticket d’entrée pour le Prasat Phimai vous donne accès au site pour la journée, l’idéal est sans doute de découvrir le lieu au lever du soleil avant de se rafraîchir par une visite du musée avant de retourner au Prasat Phimai pour l’observer sous un oeil nouveau et en analyser les détails. 

Decouverte du temple khmer Phimai Prasat Hin en Thailande
Des fresques khmères dans le parc historique de Prasat Hin Phimai (Photo Catherine VANESSE)

Le musée et le parc historique de Phimai appliquent tous les deux une double tarification, les droits d’entrée pour chacun des lieux sont de 100 bahts pour les étrangers et 20 bahts pour les Thaïlandais. 

Si le temple constitue l’attraction principale, Phimai est une petite ville pleine de charme au bord de la rivière Mun où il fait bon flâner, notamment au parc de Sai Ngam. Il s’agit d’un parc sur une petite île où l’on plonge dans une forêt formée par les racines d’un seul banian de plus de 350 ans, un décor enchanteresque en journée, mais que l’on imagine très bien se transformer en un décor de film d’horreur à la nuit tombante. 

Decouverte du temple khmer Phimai Prasat Hin en Thailande
Les racines d’un banyan vieux de 350 ans forment un labyrinthe de fraîcheur où il fait bon flâner au milieu de l’après-midi à Phimai (Photo Catherine VANESSE)

Le soir, c’est du côté du marché de nuit qu’il faut aller faire un tour pour déguster les spécialités culinaires de l’Isan, dont le “Pad Thai style Phimai”. Version (beaucoup) plus relevée du pad thaï traditionnel, il est composé des deux ingrédients principaux de la cuisine du nord-est de la Thaïlande : du sucre et des piments!

Pour découvrir d’autres temples khmers, il suffit de continuer vers le sud et de s’arrêter à  Phanom Rung et Muang Tam dans la province de Buriram.

catherine_vanesse-LPJ-Bangkok

Catherine Vanesse

Installée en Thaïlande depuis 2013 après avoir travaillé pendant 8 ans pour RTL Belgique, Catherine a collaboré avec des médias francophones locaux avant de devenir co-rédactrice en chef pour Lepetitjournal.com Bangkok (et correspondante RTL Belgium)
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre en Thaïlande

PUBLIREPORTAGE

Acacia Bangkok ouvre à tous ses activités extra-scolaires bilingues !

L’école bilingue Acacia permet à tous les parents d’enfants de 3 à 8 ans de faire profiter leurs bambins d’activités extra-scolaires ludo-éducatives, même s’ils ne sont pas scolarisés dans l’école