Mercredi 22 septembre 2021
TEST: 2238

Le réalisateur Apichatpong Weerasethakul reçoit le prix FIAF 2018

Par La rédaction de Bangkok | Publié le 20/11/2018 à 00:00 | Mis à jour le 03/04/2020 à 04:04
Photo : Romeo GACAD / AFP
Prix FIaf 2018

Le cinéaste thaïlandais Apichatpong Weerasethakul s’est vu remettre lundi le prix FIAF 2018 de la Fédération internationale des archives du film lors d'une cérémonie spéciale qui se tenait au Musée thaïlandais du Film à Nakhon Pathom, près de Bangkok. 

Institution fondée à Paris en 1938, la Fédération Internationale des Archives du Film (FIAF), est le premier réseau mondial de cinémathèques et d'archives du film dans le monde, rassemblant les plus ardents défenseurs de l’héritage cinématographique de la planète.

Chaque année depuis 2001, l’institution célèbre une personnalité extérieure au monde des archives dont le parcours et l’engagement personnel s’inscrivent dans la droite ligne de sa mission. La FIAF a déjà récompensé des noms comme Martin Scorcese, Ingmar Bergman, Agnès Varda, Jean-Pierre et Luc Dardenne.

Dans un communiqué, la FIAF rappelle qu’Apichatpong Weerasethakul a été et continue d'être un défenseur actif de la cause de l'archivage et de la conservation des films en général et tout particulièrement en Asie du Sud-Est et en Thaïlande où il participe étroitement au travail des Archives Thaïlandaises du Film depuis les années 1990 - en 2001, il a soutenu l’initiative réussie de restructurer ce qui était au départ une entreprise privée en une organisation publique.

Apichatpong Weerasethakul a déclaré à propos de l'importance du Prix FIAF: "Le film est un prolongement de nous-même. J'ai toujours apprécié le dévouement de la FIAF à préserver cette partie de nos esprits. Je me sens vraiment honoré de ce prix. Dans le futur, la nouvelle génération produira un genre de cinéma entièrement nouveau -s'il se nomme toujours ainsi. Il révèlera leur façon de penser, d’aimer, de craindre, ou simplement de bouger. Mais ils sauront comment nous, nous bougeons, de la même façon que nous savons comment nos ancêtres bougeaient et riaient, grâce à l’existence de la FIAF. Je suis heureux de rejoindre ce navire avec une mission aussi importante. "

Particulièrement apprécié et soutenu en France, Apichatpong a reçu plusieurs récompenses au festival de Cannes, dont une Palme d’or en 2010 pour son film Oncle Boonmee, Apichatpong Weerasethakul. En 2016, il avait reçu l’insigne de Commandeur des Arts et des Lettres, le grade le plus élevé de cet ordre.

0 Commentaire (s) Réagir