Lundi 10 août 2020

L’appli de recrutement thaïlandaise GetLinks s’envole avec le Covid-19

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 10/07/2020 à 02:48 | Mis à jour le 20/07/2020 à 10:07
Photo : REUTERS/Chayut Setboonsarng
Getlinks-App-recrutement-Thailande

GetLinks, application de recrutement liée à Alibaba, voit ses revenus grimper après qu'une série de licenciements dans des entreprises numériques comme Grab et Agoda a permis à d'autres d'étendre leurs opérations pour recruter des travailleurs.

GetLinks a vu son chiffre d'affaires doubler au premier semestre 2020 par rapport à la même période un an plus tôt, a confié à Reuters Djoann Fal, directeur de la stratégie et co-fondateur.

Les entreprises ont intensifié leur recrutement pour améliorer les services numériques et leurs capacités sur le e-commerce. Cela reflète la façon dont le coronavirus accélère le développement du numérique dans la vie quotidienne comme chacun a pu le constater ces derniers mois avec l’explosion de l’achat en ligne et du travail à distance.

GetLinks a placé cette année des employés chez Uniqlo, L’Oreal ainsi que chez le premier distributeur de Thaïlande, Central Group, explique Djoann Fal, précisant que des ingénieurs, des cadres du commerce électronique et des chefs de produit figuraient parmi les principaux recrutés.

"Une banque thaïlandaise a acheté en juin notre abonnement prépayé pour 20.000 dollars afin d'embaucher des dizaines de personnes pour les trois prochains mois", ajoute-t-il.

Avant la pandémie, la banque aurait payé 1.000 $ par embauche ou 15% du salaire.

GetLinks ne facture aucun candidat.

En mai, l'entreprise a recensé 4.700 opportunités d’emplois alors que la moyenne est de 2.000 par mois.

Cette forte demande a coïncidé avec un flot de nouveaux candidats alors que les startups et autres entreprises licenciaient.

Agoda, société fondée en Thaïlande en 2003 et appartenant au groupe Bookings Holdings Inc, a supprimé 1.500 emplois.

La start-up singapourienne Grab a pour sa part licencié environ 360 employés et son rival indonésien Go-Jek, s’est séparé de 430 employés.

"L'afflux était si élevé que nous avons dû mener une campagne spéciale de RSE (responsabilité sociale des entreprises) pour soutenir les talents qui ont été licenciés en leur proposant du travail à domicile", souligne le co-fondateur, ajoutant que des centaines de nouveaux candidats d'Agoda et de Grab sont arrivés sur l’application.

Le mois dernier, GetLinks a conclu un partenariat avec Kalibrr, société basée à Manille, portant le nombre de candidats sur GetLinks à 5 millions, contre un million avec davantage de cols blancs.

Ce rapprochement élargie également sa base de clients de 10.000 à 25.000 entreprises et étend sa portée à l’Indonésie et aux Philippines.

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Chennai Appercu
TOURISME

10 choses qui rendent Chennai célèbre

4ème ville d'Inde, capitale du Tamil Nadu mais surtout petite pépite en mal de notoriété, Chennai, anciennement Madras mérite qu'on s'y attarde un peu !