Mercredi 20 novembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

La Thaïlande approuve un budget 2020 plus important, dispo en février

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 08/10/2019 à 00:00 | Mis à jour le 08/10/2019 à 05:10
Photo : Reuters
Prayuth-Budget-Thailande

Le cabinet thaïlandais a approuvé lundi un budget légèrement supérieur de 3.200 milliards de bahts (105,12 milliards de dollars) pour l'exercice 2020, afin de relancer la deuxième économie du Sud-Est, qui connaît sa croissance la plus faible en près de cinq ans.

Mais alors que l'année fiscale a commencé le 1er octobre, le projet de loi ne devrait pas être adopté avant quatre mois en raison de retards politiques. Il doit passer en première lecture au Parlement la semaine prochaine

"Le projet de loi budgétaire a été approuvé par le cabinet et il sera soumis au Parlement aujourd'hui", a déclaré lundi à la presse le Premier ministre Prayuth Chan-O-Cha.

Les dépenses globales seront supérieures d'environ 7% aux 3 milliards de bahts de l'année précédente, avec un déficit projeté de 469 milliards de bahts (2,6% du PIB), en hausse par rapport au déficit de 450 milliards de bahts de l'année précédente.

Les investissements gouvernementaux devraient atteindre 656 milliards de bahts, soit 20,5% de l’ensemble des dépenses, un montant en hausse par rapport aux 649 milliards de bahts de l'année dernière.

Le projet de loi budgétaire devrait entrer en vigueur début février, après avoir obtenu toutes les approbations y compris celle du roi fin janvier, a déclaré à Reuters, Dechapiwat Na Songkhla, responsable du Bureau du budget.

Le budget a été retardé car le nouveau gouvernement thaïlandais n'a été officialisé qu'en juillet, soit plus de trois mois après les élections générales de mars, et ce bien que le chef du gouvernement n’a pas changé puisque c’est Prayuth Chan-O-Cha, le chef de la junte ayant pris le pouvoir lors d’un coup d’État de 2014, qui a été élu Premier ministre.

Le projet de loi budgétaire doit passer trois fois en lecture à la chambre basse du Parlement, où le gouvernement dispose d’une majorité fragile. La première lecture est prévue les 17 et 18 octobre et les deuxième et troisième début janvier.

La semaine dernière, Prayuth a déclaré qu'il espérait voir le projet de loi adopté, sinon "les gens dans tout le pays vont souffrir, les agriculteurs vont en souffrir, pas seulement moi".

Selon Charnon Boonnuch, économiste chez Nomura à Singapour, l’étroite majorité "constitue une menace" pour l'approbation du projet de loi.

"Tout échec entraînera non seulement un ralentissement supplémentaire des dépenses publiques mais aussi une incertitude politique accrue", a-t-il déclaré.

Le gouverneur de la banque centrale, Veerathai Santiprabhob, a déclaré vendredi à Reuters que certains projets, tels que les partenariats public-privé et les investissements d'entreprises à capitaux publics, n'étaient pas restreints par le budget.

Comme beaucoup de ses voisins asiatiques tributaires du commerce extérieur, les exportations de la Thaïlande ont été durement touchées par le ralentissement de la demande mondiale et par l'intensification de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine. A cela s'ajoute le baht fort.

En attendant le nouveau budget, des responsables ont fait savoir que des fonds reportés de l’année écoulée seraient disponibles, tandis que les dépenses courantes peuvent se dérouler comme d’habitude. 

En août, le gouvernement a engagé un plan de relance économique de 10 milliards de dollars et en a promis d'autres.

La banque centrale a récemment réduit ses prévisions de croissance pour 2019 de 3,3% à 2,8%. La croissance de l'année dernière était de 4,1%, en dessous de la plupart des autres pays de la région.
 

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

TÉLÉTHON

Jonas : "La maladie m'emprisonne, mais je crois au traitement"

Jonas, jeune étudiant de 22 ans, a été diagnostiqué d’une calpaïnopathie à l’âge de 6 ans. Une maladie qui s’est installée progressivement et qui depuis l’adolescence grignote peu à peu ses muscles