La Thaïlande restreint la vente d’alcool et maintient la quarantaine

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 07/01/2022 à 10:05 | Mis à jour le 07/01/2022 à 11:24
Photo : Reuters
Pub-King-cafe-Bangkok

Les autorités thaïlandaises ont décidé vendredi de prolonger la suspension du programme exonérant de quarantaine certains voyageurs et de restaurer certaines restrictions sur la consommation d’alcool alors que le nombre de nouveaux cas d’infections au variant du coronavirus, Omicron, a fortement augmenté.

Les demandes pour des séjours en Thaïlande dans le cadre du programme "Test & Go" permettant aux voyageurs vaccinés de certains pays d’éviter la quarantaine restent suspendues jusqu'à nouvel ordre afin d’endiguer l'augmentation des infections au coronavirus, a indiqué Taweesin Visanuyothin, porte-parole du CCSA, comité en charge de gérer la situation du Covid-19.

Toutefois, les candidats déjà approuvés pourront encore entrer en Thaïlande sans quarantaine jusqu'au 15 janvier, a-t-il précisé.

"Nous pouvons toujours apporter des changements si la situation s'améliore, mais pour l'instant, il nous faut en savoir plus sur Omicron", a déclaré Taweesin Visanuyothin.

La panique suscitée par les annonces alarmistes émises par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) sur le risque Omicron ont fait réagir plusieurs pays. La Thaïlande s’est contentée de fermer ses frontières aux voyageurs venant de 8 pays africains jugés à risque, et d’interrompre le 22 décembre le programme "Test & Go", ainsi que la plupart des programmes Sandbox ("bac à sable") sauf Phuket - les voyageurs arrivés dans le cadre de la Sandbox n’ont pas de quarantaine mais sont tenus de séjourner dans une zone bien délimitée de la taille d’un district ou d’une province pendant sept jours.

À partir du 11 janvier, les programmes Sandbox de Samui, Phang Nga et Krabi, seront rétablis, a déclaré Taweesin.

La Thaïlande devrait également lever le 11 janvier l’interdiction d'entrée pour les personnes en provenance de huit pays africains désignés comme étant à haut risque.

À partir de dimanche, la consommation d'alcool dans les restaurants sera interdite dans 69 provinces (catégorisées zones oranges) et autorisée jusqu’à 21 heures dans huit provinces catégorisées zone bleue (Bangkok, Phuket, Chon Buri, Phang Nga, Kanchanaburi, Krabi, Nonthaburi, et Pathum Thani) ainsi que certains districts comme à Chiang Mai (centre-ville de Chiang Mai, Chom Thong, Doi Tao, Mae Taeng, Mae Rim). L’autorisation ne s’appliquera qu’aux établissements aux normes "COVID-Free Settings" et ceux ayant obtenu le certificat "SHA plus".

Les lieux de divertissement tels que pub, bar, karaoké sont autorisés à ouvrir temporairement en tant que restaurants à partir du 16 janvier. Mais ils doivent obtenir l’approbation des autorités provinciales avant le 15 janvier.

Vendredi, la Thaïlande a signalé 7.526 cas de coronavirus, mais seulement 19 morts du Covid, en ligne avec les statistiques mondiales qui montrent une baisse continue du nombre de morts du Covid-19 malgré l’augmentation du nombre de tests positifs au coronavirus.

"Si nous laissons cela se produire, le nombre de cas pourrait atteindre les 30.000 par jour d'ici la fin du mois", a déclaré Taweesin. Jeudi, le ministre de la Santé, Anutin Charnvirakul, a toutefois admis que "le nombre de décès sera faible en raison du grand nombre de personnes déjà vaccinées".

Jeudi, les milieux d’affaires thaïlandais avaient appelé le gouvernement à faire preuve de mesure dans sa réponse à l’épidémie de coronavirus, mettant en balance le risque sanitaire modéré et les enjeux économiques et sociaux graves après deux ans de restrictions ayant entrainé une crise économique sans précédent.

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale