Mardi 26 octobre 2021
TEST: 2238

La police thaïlandaise enquête sur la mort suspecte d'une touriste suisse à Phuket

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 07/08/2021 à 00:21 | Mis à jour le 09/08/2021 à 02:55
Photo : Copie d’écran reportage Reuters Francis Maguire – Les policiers examinent la cascade Ton Ao Yon ou a été retrouvé jeudi le corps d’une touriste suisse.
Enquete-suisse-Phuket

La Thaïlande a ouvert une enquête sur le décès d'une touriste suisse après que son corps a été retrouvé près d'une cascade à Phuket, certains éléments indiquant une mort non naturelle, selon les autorités vendredi.

La femme de 57 ans était en vacances dans le cadre du programme "Phuket Sandbox", un projet pilote visant à autoriser l'entrée de touristes étrangers vaccinés sans quarantaine, a déclaré le gouverneur de Phuket Narong Woonciew, ajoutant qu'elle était arrivée sur l'île le 13 juillet.

Son corps, gisant face contre terre et recouvert d'un drap noir, a été découvert jeudi près d'une cascade dans le sud de la station balnéaire, partiellement dévêtu, a déclaré Kitirath Phanpetch, commandant de la police de la région 8 qui supervise Phuket, dans une interview à la chaine de télévision locale MCOT, ajoutant qu'elle était sans doute décédée depuis "au moins trois jours".

Bien que la police n'ait pas encore déterminé les causes exactes du décès, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Tanee Sangrat, a exprimé ses condoléances à l'ambassade de Suisse à Bangkok dans un communiqué qualifiant l'affaire de "meurtre".

La Thaïlande, qui souffre économiquement de l’absence de touristes depuis plus d’un an en raison des restrictions sanitaires strictes imposées aux visiteurs de l’étranger, compte beaucoup sur le succès de la Phuket Sandbox. Mais le programme, qui impose malgré tout aux candidats au voyage de nombreuses conditions et restrictions, connait un démarrage difficile, d'autant que le reste de la Thaïlande est confronté à une augmentation des infections au coronavirus.

La Phuket Sandbox a attiré près de 15.000 visiteurs en juillet, soit seulement 1% des arrivées d’avant la pandémie.

Parmi les conditions de séjour du programme, les voyageurs sont tenus de rester 14 jours sur l’île avant de pouvoir visiter d’autres provinces du royaume.

"Après avoir rempli toutes les conditions de la Sandbox, elle s'est rendue sur (l'île voisine de) Krabi et est revenue", a déclaré le commandant Kitirath Phanpetch.

Selon une chronologie de son parcours donnée par le Bangkok Post, elle séjournait depuis le 31 juillet au Mooring Resort, un hôtel de Phuket situé à environ deux kilomètres de la cascade de Ton Ao Yon où elle a été retrouvée. Après avoir profité pendant plusieurs jours de la plage devant l’hôtel, la quinquagénaire suisse, décrite comme généreuse par le personnel, s’y serait rendue à pieds le 3 août.

Le corps a été retrouvé avec des œdèmes et des ecchymoses, a déclaré vendredi l’officier de police, ajoutant que les résultats de l’autopsie étaient attendus dans les heures à venir.

"Il y avait un tissu noir qui recouvrait le corps, ce qui suggère que quelqu'un l'a placé là et que la cause du décès n'était pas naturelle", a-t-il précisé.

Le commandant Phanpetch a ajouté que la police enquêtait sur des personnes ayant un casier judiciaire et également sur des travailleurs migrants.

0 Commentaire (s) Réagir