TEST: 2238

Le CDC exhorte les Américains à éviter de voyager en Thaïlande

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 08/03/2022 à 00:00 | Mis à jour le 08/03/2022 à 13:05
Photo : REUTERS/Tami Chappell
CDC-americain

Le Centre pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) des Etats-Unis a exhorté lundi les Américains à éviter Hong Kong, la Nouvelle-Zélande et la Thaïlande en raison des cas de Covid-19.

Le Centre pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) a élevé d’un cran son indicateur sanitaire pour les voyageurs souhaitant se rendre en Thaïlande, à Hong Kong, et en Nouvelle-Zélande, le faisant passer au "niveau quatre : très élevé" pour ces trois destinations. 

Les indicateurs sanitaires changent régulièrement en fonction de la circulation du covid. 

Le CDC a abaissé lundi l’indicateur au niveau 3 pour six destinations - les Émirats Arabes Unis, Anguilla, Cap-Vert, Fidji, Mexique, Philippines – parmi lesquelles beaucoup sont des concurrents potentiels à la Thaïlande en termes de tourisme.

Au total, le CDC exhorte les Américains à éviter de voyager dans environ 135 pays et territoires.
33 destinations sont catégorisées "Niveau 3: élevé", c’est-à-dire que le CDC recommande aux non vaccinés d'éviter d’y voyager. Et seulement 29 destinations sont répertoriées comme "Niveau 2 : Modéré" ou "Niveau 1 : Faible".

La Thaïlande a signalé lundi 21 162 nouveaux cas de tests positifs au coronavirus et 65 décès du Covid-19 en 24 heures, et Hong Kong 25.150 infections et 280 décès -beaucoup concernant des personnes âgées.

Alors que plus de 80% de la population a reçu au moins une dose de vaccin anti-Covid et 70% sont considérés complètement vaccinés, Hong Kong qui avait réussi à contrôler le virus en 2021, a vu le nombre d’infections grimper en flèche ces dernières semaines pour atteindre un total d'environ 500.000 cas, la plupart des plus de 2.200 décès de la ville s’étant produits au cours des deux dernières semaines.

En revanche, en Thaïlande, si le nombre de tests positifs au coronavirus ces derniers jours est voisin de celui enregistré en août au plus fort de l’épidémie de variant Delta, le nombre de mort est quant à lui largement inférieur, le variant Omicron étant bien moins virulent que son prédécesseur.

Les autorités du royaume ont elle-même monté leur niveau de vigilance au niveau 4 fin février au grand dam des professionnels du tourisme et de l’hôtellerie, secteurs laminés par les mesures sanitaires depuis deux ans. 

La Thaïlande, comme beaucoup d’autres pays, base depuis deux ans sa réponse sanitaire non pas sur le nombre de malades, comme c’était généralement le cas avant la pandémie, mais sur le nombre de cas positifs aux tests - dont une grande majorité se produit en l’absence totale de symptômes chez la personne testée.

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale