TEST: 2238

Test, assurance, nuits d’hôtel, la Thaïlande assouplit les conditions d’entrée

Par La rédaction de Bangkok | Publié le 24/02/2022 à 02:06 | Mis à jour le 11/03/2022 à 04:04
Photo : Reuters
Tourisme-Thailande-visa-long-sejour

Le gouvernement thaïlandais a accepté mercredi d'assouplir les conditions d'entrée pour les voyageurs, considérant l’enjeu économique alors que le nombre de cas d’infections importés reste très faible.

Le comité chargé d’administrer situation du Covid-19 en Thaïlande (CCSA) a décidé mercredi d’alléger un certain nombre de conditions imposées aux voyageurs souhaitant entrer dans le pays via le programme Test&Go.

Après avoir imposé pendant plus d’un an la quarantaine en hôtel spécialisé à tout voyageur entrant dans le royaume, la Thaïlande a ouvert en juillet dernier l’île de Phuket et l’archipel de Samui aux voyageurs vaccinés, avant de mettre en place en novembre le programme Test&Go permettant à ces derniers d’entrer sans quarantaine dans tout le pays, moyennant un certain nombre de conditions. Mais après avoir été momentanément suspendu entre le 22 décembre et le 31 janvier, le Test&Go a été réinstauré avec des conditions supplémentaires jugées trop contraignantes par les acteurs touristiques, alors que la haute saison arrivait à sa fin.

Les autorités ont annoncé mercredi qu’à partir du 1er mars, le deuxième test RT-PCR requis au 5e jour après l’arrivée serait remplacé par un test d'antigène (ATK), plus simple et moins cher. Le test ATK est désormais accepté comme un outil efficace de dépistage des infections virales, selon le ministre thaïlandais de la Santé Anutin Charnvirakul.

Alléger les coûts du voyage en Thaïlande

Les professionnels du tourisme et les milieux d’affaires thaïlandais avaient appelé ces jours-ci le gouvernement à retirer purement et simplement ce deuxième test RT-PCR, soulignant son inutilité et les coûts supplémentaires non négligeables qu’il engendrait, surtout pour les familles.

Le CCSA a également abaissé le montant minimum de couverture de l'assurance maladie obligatoire à 20.000 dollars (17.700€) contre 50.000 USD jusqu’ici.

Cité par le Bangkok Post, le ministre de la Santé a déclaré qu’un tel taux de couverture serait suffisant pour couvrir les frais médicaux même dans les cas graves de Covid-19, se basant sur les chiffres du Bureau national de la sécurité sanitaire (NHSO) qui établit le coût moyen de dépenses médicales à environ 300.000 bahts par personne.

Enfin, le nombre de nuits obligatoires dans un hébergement SHA Extra Plus ou Alternative Quarantine à l'arrivée passera de deux à une seule nuitée, comme c’était le cas dans la première version du programme Test&Go.

Peu de cas d'infection chez les voyageurs

Le ministre de la Santé a souligné que le nombre de "cas importés" était relativement faible, étant estimé à un pour 1.000 voyageurs.

La Thaïlande a élevé lundi le niveau d’alerte Covid passant au niveau 4 sur une échelle de 1 à 5, après avoir enregistré une hausse jugée significative de cas de Covid-19. Mercredi, 21.232 nouveaux cas positifs au coronavirus ont été répertoriés en 24 heures ainsi que 39 décès, soit environ trois fois plus que la mois dernier.

Le royaume, comme beaucoup d’autres pays, base depuis deux ans sa réponse sanitaire non pas sur le nombre de malades, comme c’était généralement le cas avant la pandémie, mais sur le nombre de cas positifs aux tests - dont une grande majorité se produit en l’absence totale de symptômes chez la personne testée.

Toutefois, la porte-parole du CCSA, Apisamai Srirangson, a déclaré lundi que le CCSA se concentrerait à partir de mercredi sur le nombre de décès et de cas graves, plutôt que sur le nombre de tests positifs.

Voir les conditions de voyage en Thaïlande à partir du 1er mars dans le cadre du programme Test&Go sur le site de l'Office du tourisme (TAT)

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale