Les industriels thaïlandais ont retrouvé le moral en juin mais la récession guette

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 21/07/2022 à 00:00 | Mis à jour le 21/07/2022 à 02:17
Photo : REUTERS/Athit Perawongmetha
Usine-Thailande

Le moral des industriels thaïlandais s'est réchauffé en juin alors que le royaume voyait le bout du tunnel sanitaire. Mais la récession mondiale pourrait prendre le relais des facteurs d’incertitude

L’indice de confiance des industriels thaïlandais s'est redressé en juin pour la première fois en trois mois à la faveur des assouplissements consentis sur les restrictions anti-Covid et à un regain de l'activité économique, a fait savoir mercredi la Fédération des industries thaïlandaises (FTI).

La FTI a en effet déclaré que son indice de confiance (TISI) était passé à 86,3 en juin, contre 84,3 en mai.

Après avoir enchainé plusieurs mois d’amélioration continue entre septembre et mars lorsqu’il avait dépassé les 89, le TISI était tombé à 86,2 en avril. 

Le TISI s’inscrit sur une échelle de 0 à 200. Lorsqu’il est inférieur à 100, cela tend à indiquer que les acteurs industriels sont pessimistes, autour de 100 qu'ils perçoivent la situation comme étant relativement stable, et au-dessus de 100 qu’ils pressentent une amélioration de la situation.

Nouveaux risques liés à la récession mondiale

Toutefois, même si l’ambiance des affaires semble légèrement se détendre, un certain nombre de facteurs négatifs continuent d'affecter la confiance générale, notamment la hausse des prix des matières premières et de l'énergie, les pénuries d'approvisionnement et le ralentissement économique mondial, a souligné la FTI.

Les industriels surveillent de près l'impact que peuvent avoir sur les exportations thaïlandaises la récession mondiale et un affaiblissement du pouvoir d'achat au niveau international, a déclaré le président de la FTI, Kriengkrai Thiennukul, lors d'une conférence de presse.

"S'il n'y a pas de gros impact et que nous attirons dans le même temps davantage de touristes étrangers, je pense que notre PIB s'améliorera", a-t-il dit.

La situation de l’économie mondiale est extrêmement instable et une récession ne peut être exclue, a déclaré mercredi la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Kristalina Georgieva, dans une interview à Reuters.

L'Autorité du tourisme de Thaïlande (TAT) a déclaré lundi que selon ses projections les plus optimistes, elle s'attendait à ce que le secteur du tourisme génère en 2023 des revenus de l’ordre de 2.380 milliards de bahts (63,5 milliards d’euros), provenant de la clientèle internationale à hauteur d’environ deux tiers et le reste du tourisme domestique qui a progressé avec la pandémie.

Selon le gouverneur de la TAT, Yuthasak Supasorn, cela équivaudrait à environ 80 % des résultats du secteur avant la crise du Covid.

Hausse attendue des taux d'intérêts

Le baht s'échangeait à 36,66 pour un dollar mercredi, proche de son niveau le plus faible depuis plus de 15 ans.

Si un baht faible est bon pour les exportations, il augmente le coût des importations, c’est pourquoi la banque centrale doit assurer la stabilité de la monnaie pour aider le commerce, a déclaré Kriengkrai Thiennukul.

La Banque de Thaïlande devrait très probablement le mois prochain relever son taux directeur, actuellement à 0,50%, son niveau le plus bas jamais atteint, ce qui affectera le coût des transactions financières, a ajouté Kriengkrai Thiennukul.

Le président de la Fédération des Organisations Thaïlandaises des Marchés de Capitaux (FETCO), Kobsak Pootrakool, estime que la banque centrale devrait augmenter progressivement son taux directeur d'un quart de point à l’occasion de chacune des trois prochaines réunions bimestrielles de son comité de politique monétaire, ce qui porterait celui-ci à 1,25% à la fin de l’année.

"Les taux d'intérêt peuvent être relevés mais pas autant, de façon à laisser la monnaie (le baht) s'affaiblir un peu pour aider à maintenir l'économie en marche", a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse le 14 juillet dernier.

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale