Le moral des industriels thaïlandais fait le yoyo sur le S1 2022

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 19/05/2022 à 00:00 | Mis à jour le 23/05/2022 à 03:51
Photo : REUTERS/Athit Perawongmetha - S1AETMURENAA
Textile-Thailande

Alors qu’il était en amélioration continue depuis septembre, le moral des industriels thaïlandais fait le yoyo sur le premier semestre 2022, miné par les conséquences de l’invasion russe en Ukraine

L'indice de confiance des industries thaïlandaises (TISI) est tombé en avril à son niveau le plus bas depuis cinq mois, miné par la hausse des coûts de production alors que le conflit russo-ukrainien a fait grimper les prix de l'énergie et des matières premières, a indiqué mercredi la Fédération des industries thaïlandaises (FTI).

La FTI a déclaré que le TISI était tombé à 86,2 en avril après avoir atteint 89,2 en mars qui était son niveau le plus élevé en deux ans. En février, l’indice de confiance des industriels thaïlandais était également retombé à 86,7 après avoir connu une progression continue entre août (76,8) et janvier (88.0).

"Le conflit entre la Russie et l'Ukraine a eu un impact sur le commerce mondial et la croissance, ainsi que sur le prix de certains produits importés", a déclaré le président de FTI, Kriengkrai Thiennukul, lors d'une conférence de presse.

Graphique montrant l'evolution de l'indice de confiance des industriels thailandais en 2022

La confiance a également été ébranlée par la baisse de la demande intérieure et des dépenses des ménages, a-t-il ajouté.

Le TISI s’inscrit sur une échelle de 0 à 200. Lorsqu’il est inférieur à 100, cela tend à indiquer que les acteurs industriels sont pessimistes, autour de 100 qu'ils perçoivent la situation comme étant relativement stable, et au-dessus de 100 qu’ils pressentent une amélioration de la situation.

Baht faible, épée à double tranchant

Mardi, le gouvernement a approuvé la réduction des droits d'accise sur le diesel de 5 bahts (0,1378 euros) par litre pendant deux mois pour atténuer l'impact des prix élevés de l'énergie.
Jusque-là, le prix du diesel avait été plafonné à 30 bahts le litre, mais cette mesure arrive à expiration le 20 mai.

La FTI a exhorté le gouvernement à imposer un nouveau plafond sur les prix du diesel à 35 bahts par litre pour soutenir les fabricants.

Si la faiblesse du baht stimule les exportations, elle augmente le coût des importations, en particulier celles du pétrole, a souligné Kriengkrai Thiennukul.

Le baht oscillait ces jours-ci autour de son niveau le plus faible en cinq ans face au dollar.

Les exportations restent un moteur clé de croissance avec le tourisme, a déclaré Kriengkrai Thiennukul, ajoutant que la FTI prévoit 6 millions de touristes étrangers cette année, contre près de 40 millions en 2019.

Le Conseil national de développement économique et social (NESDC), agence de planification du gouvernement thaïlandais, prévoit 7 millions de visiteurs internationaux en 2022.

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale