Fiction, récit, musique, trois livres en français sur la Thaïlande

Par Catherine Vanesse | Publié le 19/01/2022 à 00:00 | Mis à jour le 23/08/2022 à 09:13
Photo : Catherine VANESSE
Livres-en-francais-sur-la-Thailande

La Thaïlande inspire les auteurs étrangers, que ce soit pour des histoires de fictions ou pour parler de la culture du pays. Lepetitjournal.com a sélectionné trois livres récemment sortis en français

Trois auteurs étrangers partagent leur vision de la Thaïlande, à travers la fiction pour l’un, dans un recueil de récits d’expatrié racontant des scènes de vie de l’Issan, ou en remontant aux origines de la musique Luk Thung, musique populaire née dans les années 1960. 

Khwan de Balthasar Thomass

Né en Allemagne, vivant en France depuis l'âge de quinze ans, Balthasar Thomas invite dans son deuxième roman le lecteur dans une épopée à travers les États-Unis, le Mexique et la Thaïlande. Avec en fond, une recherche d’un mode de vie idéal, parfois utopiste au risque de se perdre alors qu’il est trop tard. En effet, que ressentiriez-vous si vous deviez venir à Bangkok, non pour des vacances, mais pour récupérer la dépouille de votre enfant ? À travers cette question, le narrateur emmène son personnage dans un voyage intérieur fait de rétrospectives, de colères, de frustrations, dans une ambiance moite et suffocante des rues de Bangkok. 

Ancien pianiste de jazz, Balthasar Thomass est professeur agrégé de philosophie, essayiste et romancier (Le Cercle des cendres, Philippe Rey, 2010). 

Résumé : Carl Dale, spéculateur atypique à qui tout semble réussir, croit avoir réussi à maîtriser le hasard et caresse le rêve d'accéder à l'immortalité grâce à une hygiène de vie stricte et à la numérisation de ses gênes. La mort soudaine de son fils Kurt, perdu de vue depuis des années, réveille chez lui une foule de souvenirs patiemment et méthodiquement enfouis. 

Débarquant à Bangkok pour récupérer le corps de son fils, Carl erre dans ses rues polluées et surpeuplées. Pour comprendre le mystère de son exil et de sa mort, Carl parcourt les dédales de sa propre vie, affrontant ses propres mensonges et ses illusions.

Cette quête initiatique lui permettra-t-elle de retrouver l'innocence perdue et de comprendre pourquoi son fils est venu se réfugier ici ?

Publié aux éditions Piranha (http://www.piranha.fr/livre/khwan)

Sur les chemins de l'Issan de Frédéric Kelder

Qui n’a jamais été charmé par les khlongs de Bangkok, oui en effet, c’est beau, mais la dengue tue! Tel est le sentiment qui ressort à la lecture des chroniques douces-amères de Frédéric Kelder dans son recueil “Sur les chemins de l’Issan”. 

Enseignant, photographe, écrivain, Frédéric Kelder invite le lecteur à un voyage depuis Bangkok jusqu’au fin fond de l’Issan à travers 12 récits courts qui se déploient comme des photographies, des instants de vie pris sur le vif. Chaque récit est d’ailleurs illustré par une photographie et le livre se présente dans un petit format horizontal, histoire d’ajouter une impression plus réaliste d’ouvrir un album photo.

Résumé : “Le moteur du long-tail boat démarre dans une grande pétarade, le long axe de transmission plonge dans les eaux boueuses, et l’embarcation se dirige rapidement vers les canaux de la banlieue. Premières heures du jour, premières chaleurs… Les rives défilent : carrés de végétation exubérante, simples prés à l’herbe grillée, vergers fleuris, maisons de bois sur pilotis…"

Profonds ou légers, amusants ou mélancoliques, ses courts récits mèneront les lecteurs d’un quartier de Bangkok à un village du Nord-Est. En route pour ce “Pays du sourire” où l’on pleure parfois… en même temps !

Publié aux éditions Gope https://www.gope-editions.fr/livre/sur-les-chemins-de-lissan/

Luk thung – La musique la plus populaire de Thaïlande de James Leonard Mitchell

Publié en 2015 en anglais par la maison d’édition de Chiang Mai Silkworm, “Luk Thung: The Culture And Politics Of Thailand’s Most Popular Music” de James Leanard Mitchell s’offre une traduction en français par David Magliocco pour les éditions Gope

L’occasion de découvrir le luk thung (ลูกทุ่ง), littéralement ‘enfant des champs’, la forme la plus populaire de la musique country thaïlandaise. L’auteur revient sur les origines de ce genre musical, ses influences et surtout son côté politique. 

Grâce aux annexes, l’auteur et ethnomusicologue James Leonard Mitchell invite à écouter certaines des chansons en ligne. Tandis qu’au fil des pages, le lecteur pourrait également avoir envie de voir ou revoir le film musical Monrak Transistor (2001) de Pen-ek Ratanaruang qui rend magnifiquement hommage au luk thung. Le film a notamment été sélectionné à la Quinzaine des réalisateurs du Festival de Cannes en 2002. 

À lire : Les treize films thaïlandais passés par le Festival de Cannes

Résumé : Depuis les années soixante, un genre populaire de musique hybride appelé luk thung incarne les aspirations, les frustrations et les malheurs de la classe ouvrière thaïlandaise. Pourtant, le monde universitaire a tardé à lever le voile sur ce genre des plus importants. Dans ce livre novateur, l’ethnomusicologue James Mitchell retrace l’histoire du luk thung, expose ses influences et caractéristiques musicales, et pénètre dans les arcanes du monde du luk thung avec ses travaux de recherche ethnographique menés auprès de chanteurs, d’auteurs-compositeurs et de divers acteurs de l’industrie du divertissement. Tout au long des différents chapitres de cet ouvrage, l’auteur porte plus particulièrement son attention sur l’Isan, la région nord-est du Royaume, généralement négligée, et sur ses liens complexes avec le luk thung. Ce biais trouve son point culminant dans le chapitre final qui, non seulement grâce à un examen attentif du rôle très médiatisé du luk thung lors des troubles politiques de ces dernières années, mais aussi en retraçant les courants idéologiques qui lui sont associés et les valeurs qu’il a défendues depuis ses débuts, réfute l’opinion répandue selon laquelle ce genre serait apolitique.

Par Catherine VANESSE

catherine_vanesse-LPJ-Bangkok

Catherine Vanesse

Après avoir travaillé pendant 8 ans pour RTL Belgique, Catherine s’est expatriée en Thaïlande de 2013 à 2022, collaborant avec des médias locaux ainsi que Lepetitjournal.com pour qui elle a notamment co-dirigé la rédaction de Chiang Mai de 2020 à 2022
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale